30ème sommet de l’Union africaine : Saad Eddine El Othmani conduit la délégation marocaine à Addis-Abeba

30ème sommet de l’Union africaine : Saad Eddine El Othmani conduit la délégation marocaine à Addis-Abeba

Les travaux du 30ème sommet ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) se sont ouverts dimanche après-midi à Addis- Abeba, avec la participation du Maroc. La délégation marocaine lors de ce sommet, qui se tient sur le thème «Gagner la lutte contre la corruption: une voie durable vers la transformation de l’Afrique», est conduite par le chef du Gouvernement, Saad Eddine El Othmani qui représente SM le Roi Mohammed VI. Elle comprend également le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, qui avait pris part à la 32ème session ordinaire du Conseil exécutif du bloc panafricain.

Au menu de ce sommet figurent plusieurs questions relatives notamment à la paix et à la sécurité, au développement, ainsi qu’aux réformes institutionnelles de l’organisation continentale. Le sommet de deux jours tentera de solidifier l’engagement politique pour une Afrique non corrompue, citoyenne et démocratiquement gouvernée, telle qu’elle est envisagée par l’Agenda 2063: «L’Afrique que nous voulons». Lors de cette assemblée, les dirigeants africains discuteront d’une panoplie de questions importantes, en se focalisant en particulier sur l’épineux dossier de la réforme de l’institution panafricaine et le financement de l’organisation.

Cette réforme vise à centrer l’action de l’organisation sur quatre domaines spécifiques : la paix et la sécurité, les affaires politiques, la création d’une zone de libre-échange continentale et la représentation de l’organisation dans les affaires mondiales. Outre les réformes, il sera également question de l’élection du président de l’UA pour l’exercice 2018. Il s’agit plutôt d’une désignation. Le choix se faisant selon une alternance régionale, c’est le tour de l’Afrique de l’Est de prendre la présidence. Le président guinéen Alpha Condé devrait donc céder le flambeau au président rwandais Paul Kagamé.

Sur le plan sécuritaire, le sommet d’Addis-Abeba examinera les moyens de juguler les poches de déstabilisation engendrée par le terrorisme et le crime organisé et de trouver la meilleure réponse à donner au phénomène de la migration clandestine qui touche beaucoup de pays africains. L’immigration occupera une place de choix dans les discussions des chefs d’Etat et de gouvernement. SM le Roi Mohammed VI a été désigné leader de la question de la migration lors du 28ème sommet de l’UA.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *