El Othmani : Mise en place d’une cellule pour fixer la liste des plans de développement

El Othmani : Mise en place d’une cellule pour fixer la liste des plans de développement

Il était l’invité d’une émission spéciale sur les chaînes de télévision Al Oula et 2M samedi dernier

Le chef de gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, était l’invité d’une émission spéciale sur les chaînes de télévision Al Oula et 2M samedi dernier. Au cours de son passage, le numéro un du gouvernement a abordé plusieurs dossiers qui font l’actualité en ce moment. S’exprimant au sujet des événements de la province d’Al Hoceima, il a affirmé que le gouvernement a adopté deux approches pour traiter le dossier, dont une approche politique basée sur le dialogue. Quant à la deuxième approche, elle est axée, selon M. El Othmani, sur le développement. «En application des orientations royales fermes il a été décidé de tenir une rencontre hebdomadaire des ministres concernés pour le suivi des programmes sur le terrain» et d’exhorter les ministres de se rendre dans la région pour suivre de près l’état des lieux de leur exécution, a-t-il précisé.

L’une des nouveautés révélées par le chef de gouvernement au cours de son passage à la télévision concerne la mise en place d’une cellule au sein du département du chef de gouvernement pour fixer la liste des plans de développement programmés dans les différentes provinces et régions, suivre les réalisations des différents départements gouvernementaux et détecter les dysfonctionnements. Saâd Eddine El Othmani a également bifurqué sur les priorités gouvernementales faisant savoir qu’elles sont axées particulièrement sur les questions de l’éducation, de la santé, de l’emploi, de la restructuration de l’économie nationale, de la promotion des investissements et du soutien des entreprises nationales. Très attendu, le dossier du passage au régime de change flottant du dirham était présent lors de l’émission télévisée du samedi dernier.

Le chef de gouvernement a tenté de faire preuve de pédagogie en expliquant au grand public les spécificités de ce chantier. Il a indiqué ainsi que le régime de change flottant du dirham permettra de migrer d’un régime de change fixe actuel vers un régime de change flexible, précisant que les études concernant cette mesure ont démarré au minimum depuis 2006.

Face aux appréhensions et craintes d’une partie de l’opinion publique concernant ce dossier, le chef de gouvernement a assuré que l’Exécutif veillera à mettre en place toutes les garanties nécessaires pour que cette décision n’affecte pas de manière négative le pouvoir d’achat des citoyens.

S’agissant du dialogue social, il a rappelé son appel aux membres du gouvernement d’entamer des dialogues sectoriels réitérant la volonté du gouvernement d’établir «un dialogue institutionnel régulier» avec les partenaires sociaux.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *