4ème génération des MRE: Ce que ces jeunes veulent de leur pays

4ème génération des MRE: Ce que ces jeunes veulent de leur pays

Le forum des jeunes MRE, initié récemment à Marrakech, par le ministère chargé des MRE et des affaires de la migration, était l’occasion pour certains de s’exprimer sur leurs attentes de leur pays d’origine.

L’échange avec trois jeunes a permis à ces jeunes de se confier dans ce sens et de déceler une certaine volonté de retour.

Imane Badi veut un secteur de santé sain   

Cette jeune étudiante en infirmerie en Espagne aimerait bien voir le secteur de la santé se développer davantage au Maroc. «La santé est un peu critique au Maroc. Cela me dissuade relativement de revenir au pays», indique à ALM Imane Badi, étudiante en dernière année universitaire en infirmerie. Quand même, l’idée de rentrer au pays lui trotte dans la tête. «J’y ai pensé plusieurs fois. Si ce n’est pas maintenant, ce sera ultérieurement, mais ce qui importe c’est de revenir au pays», enchaîne Imane Badi, née à Casablanca et partie à Barcelone, en compagnie de sa famille, à l’âge de 11 ans.

Yassine Ramli  pense à développer les relations maroco-italiennes

Cet étudiant en 3ème année universitaire en droit italien et européen a l’idée de créer un cabinet de conseil juridique en Italie ayant sa branche au Maroc. «Je pense, après mes études créer un cabinet composé de juristes et économistes en Italie ayant sa filiale au Maroc. Ainsi, les Italiens désirant monter des projets au Maroc peuvent me consulter dans mon cabinet en Italie pour les éclairer en matière de droits et procédures, voire établir un lien avec l’équipe se trouvant dans la filiale au Maroc», explique Yassine Ramli, originaire de Khouribga en affichant une grande ambition.
«J’aimerais bien contribuer à établir des relations étroites entre le Maroc et l’Italie à l’instar de celles franco-marocaines», poursuit-il en s’exprimant sur l’intérêt du forum des jeunes MRE. «Cet événement intéressant donne l’opportunité aux jeunes MRE de se rencontrer. Il permet aussi d’avoir une idée du mode de vie d’autres jeunes dans différents pays. C’est aussi une occasion pour mieux connaître notre pays d’origine. Comme il facilite nos échanges avec la tutelle pour écouter nos problèmes dans les pays d’accueil», détaille Yassine Ramli, installé avec sa famille en Italie.

Amane Benmoussa aspire à un bon poste en management au Maroc

Selon les dires de cette jeune MRE installée avec ses parents au Brésil, l’idée du retour germe dans sa tête. «J’aimerais bien décrocher un bon poste en management au Maroc», précise la jeune étudiante en 1ère année en indiquant être originaire de Fès où la majorité des membres de la famille est installé.
Quand elle est au Brésil, Amane évoque énormément son pays d’origine à ses amis. «J’en parle dans les milieux que je fréquente», dit-elle en s’exprimant sur son attachement au Maroc en tant que terre d’Islam. «Il est vrai que l’Islam est propagé au Brésil mais pas autant qu’au Maroc qui est un pays musulman», enchaîne la seule jeune MRE en provenance du Brésil à avoir participé au forum.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *