Grippe saisonnière: Le ministère de la santé rassure

Grippe saisonnière: Le ministère de la santé rassure

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), chez les adultes en bonne santé, le vaccin contre la grippe peut éviter 70 à 90% des pathologies spécifiques à la grippe.

La situation épidémiologique de la grippe saisonnière est «normale» et «ne suscite aucune inquiétude». C’est ce qu’a annoncé mercredi le ministère de la santé dans une mise au point  suite à des informations relayées par certains médias faisant état de «l’apparition de nouveaux virus provoquant la maladie de la grippe saisonnière». Selon les données recueillies auprès du laboratoire de virologie relevant de l’Institut national de santé,  les types de virus de la grippe saisonnière qui ont été diagnostiqués au Maroc demeurent «normaux» jusqu’à présent. 

Le ministère de tutelle insiste sur le fait que la  vaccination constitue  le moyen de prévention le plus efficace contre cette maladie.

Le ministère conseille aux citoyens, notamment les personnes âgées, les personnes atteintes de pathologies chroniques (maladies de cœur, rénales, de l’appareil respiratoire, diabète, maladies respiratoires chroniques) ainsi que celles souffrant de syndromes d’immunodéficience innée ou acquise ainsi que les femmes enceintes de se faire vacciner. Le ministère tient à préciser que le vaccin disponible actuellement protège contre tout type de virus de la grippe saisonnière, enregistré  au Maroc.

Le ministère signale qu’il suit de très près la situation épidémiologique du virus au niveau national, précisant que le virus H3N2 est le type le plus répandu au Maroc.

Au Maroc, le virus de la grippe circule de septembre à mars avec un pic durant le mois de février. À l’instar des années précédentes, la campagne nationale de vaccination est menée sur l’ensemble du territoire national à travers tous les lieux de santé, ainsi qu’au niveau de l’administration publique et dans les entreprises. Cette opération qui a débuté en septembre dernier se poursuit jusqu’au mois de février. Elle est destinée à sensibiliser les professionnels de santé à l’intérêt de la vaccination en tant que population à risque, en raison du contact direct et régulier avec les patients, et en tant que prescripteurs de soins, pour promouvoir le vaccin antigrippal.  Considérée comme une infection saisonnière banale, la grippe est une maladie infectieuse qui tue, d’où  l’intérêt de se faire vacciner.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), chez les adultes en bonne santé, le vaccin contre la grippe peut éviter 70 à 90% des pathologies spécifiques à la grippe. Pour les personnes âgées, on notera que la vaccination réduit jusqu’à 60% la gravité de la maladie et ses complications et jusqu’à 80% la mortalité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *