Handicap mental : Les associations ne lâchent pas le morceau

Handicap mental : Les associations ne lâchent pas le morceau

Les associations exigent de recevoir, d’ici la fin du mois,  le reliquat des subventions des années précédentes ainsi que celles de l’année 2018.

L’Union nationale des associations œuvrant dans le domaine du handicap mental poursuit son combat pour obtenir les subventions d’appui à la scolarité des années 2016, 2017 et 2018. Après son premier sit-in le 19 septembre devant le Parlement à Rabat où 300 personnes étaient présentes (associations venues de différentes villes, presse nationale..), l’Union entamera un deuxième sit-in le 26 septembre. Les associations ne comptent pas lâcher le morceau devant le mutisme de Bassima Hakkaoui, ministre de la famille, de la solidarité, de l’égalité et du développement social.

L’Union revendique d’ici la fin du mois de septembre une déclaration de la ministre informant la société civile des recommandations qui ont été retenues par rapport à la subvention d’appui à la scolarité et son cahier de procédures. ll faut rappeler que le 11 juillet dernier, l’Union avait tenu une rencontre avec la ministre pour lui exposer les différents problèmes liés au dossier des subventions et lui faire part de toutes leurs doléances urgentes. Les associations exigent de recevoir, d’ici la fin du mois,  le reliquat des subventions des années précédentes ainsi que celles de l’année 2018. Elles appellent également à ce que les dispositions constitutionnelles qui prévoient la participation de la société civile au développement, au suivi et à l’évaluation des programmes et des politiques publiques soient respectées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *