Journée mondiale de la prématurité : Plus de 91.000 prématurés naissent chaque année au Maroc

Journée mondiale de la prématurité : Plus de 91.000 prématurés naissent chaque année au Maroc

Au Maroc, les taux de mortalité maternelle et infantile ont connu  une baisse remarquable.

Le taux de mortalité maternelle a été réduit de 77,46% entre 1996-2018, en passant de 332 décès pour 100.000 naissances vivantes (NV)  en 1992 à 72,6 décès pour 100.000 NV en 2018.  Pour sa part, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans a baissé de 76% durant la même période et le taux de mortalité néonatale de 63%. C’est ce qu’a indiqué le ministère de la santé lors d’une rencontre-débat sous le slogan «Mobilisons-nous pour donner la chance aux enfants prématurés», qui a été organisée le mercredi 4 décembre à Rabat à l’occasion de la Journée mondiale de la prématurité. En dépit de ces avancées majeures, le ministère a fait remarquer lors de ce débat que la réduction de la mortalité néonatale n’a pas suivi le même rythme, ce qui a pesé lourdement sur la mortalité des moins de 5 ans vu que  3/4 des décès infanto-juvéniles surviennent lors de la période néonatale, dont la prématurité en constitue la principale cause. Selon l’OMS, le taux des prématurés chaque année au Maroc est  estimé à 13,41% des naissances, soit environ 91.400.

Il faut savoir qu’un enfant est considéré comme prématuré s’il naît avant 8 mois et demi de grossesse (37 semaines d’aménorrhée). Les bébés prématurés en particulier les grands prématurés peuvent avoir des complications et des séquelles à l’âge adulte (des troubles neurosensoriels, des handicaps et des difficultés d’apprentissage scolaire qui peuvent apparaître dès la petite enfance jusqu’à l’âge adulte), ce qui nécessite une stratégie d’intervention spécifique pour développer des approches adéquates. Cette rencontre a été l’occasion pour le Maroc pour sensibiliser les participants à la nécessité d’élaborer une feuille de route pour asseoir un plan d’action spécifique de la prématurité.

Le ministère de la santé estime que le Plan Santé 2025 offre l’opportunité d’élaborer un plan spécifique pour la prématurité dans le cadre de la mise en œuvre des activités des plans d’action régionaux de l’élimination des causes évitables des décès maternels et néonatals élaborés par chaque région pour la période 2019-2021. Au niveau mondial, l’OMS estime que 15 millions de prématurés naissent chaque année. Plus d’un million décèdent chaque année et 80% des décès surviennent dans les pays d’Asie du Sud-Est et de l’Afrique subsaharienne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *