La candidature reste ouverte

La candidature reste ouverte

ALM : Qu’en est-il réellement de l’élection du Premier secrétaire de l’USFP?
Tayeb Mounched : Le Bureau politique s’est réuni à deux reprises après la démission d’Abderrahmane Youssoufi. Lors de la première rencontre, il est vrai que Mohamed El Yazghi a exprimé son intention de se présenter à l’élection du Premier secrétaire. Aucun autre membre du bureau politique n’a levé la main. Mais il n’y a pas eu de vote ce jour-là. Et lors de la deuxième rencontre, nous n’avons procédé à aucune élection. Nous avons décidé de reporter les débats à une date ultérieure. La presse, quant à elle, a tiré des conclusions hâtives. Rien de ce qui a été écrit ne correspond aux sujets de nos discussions ni à l’ambiance de nos débats.
De quoi avez-vous parlé alors au cours des deux réunions?
Nous nous sommes penchés sur des questions d’ordre méthodologique et de procédure. Il me serait difficile de résumer tout ce que nous avons dit. Mais je peux vous citer l’idée de traiter la question de l’élection du Premier secrétaire de manière isolée, ou bien dans le cadre de l’ensemble des aspects de la vie du parti.
Abdelouahed Radi a-t-il l’intention de briguer le poste de Premier secrétaire?
Je ne peux me prononcer à sa place. Tout ce que je peux affirmer c’est qu’il n’a jamais manifesté cette intention de manière publique. Toutefois, la conclusion que je peux tirer des idées défendues par les uns et les autres et des discussions que nous avons eu, c’est qu’il n’est pas exclu qu’un candidat, autre que Mohamed El Yazghi, présente sa candidature pour le poste de Premier secrétaire. Mais je ne peux pas affirmer que ce sera Abdelouhed Radi.
Comment avez-vous réagi en voyant votre nom dans le camp des pro-Radi?
Vous savez, des journalistes m’ont posé la question de savoir pourquoi je suis dans tel camp et pas dans l’autre. J’ai répondu qu’il fallait poser la question aux journalistes qui ont placé mon nom dans tel camp et pas dans l’autre. Personnellement, je ne me sens pas concerné par cette classification et je ne ferais donc aucun commentaire à ce sujet.
Que pensez-vous de la démission d’Abderrahmane Youssoufi?
Je fais partie de ceux qui pensent que la question de sa démission et surtout les raisons qui l’ont poussé à le faire ne doivent pas être débattues au sein du parti pour le moment. Nous allons organiser notre Congrès dans les prochains mois et ce sera l’occasion de faire un bilan du mandat de Youssoufi, et partant analyser les raisons de son départ. Sans oublier une évaluation de l’alternance et de l’époque post-alternance. Ceci dit, les observateurs et les médias sont libres d’en débattre. Mais pas le parti.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *