Le Maroc fait son check-up

Le Maroc fait son check-up

Le 18 novembre 2005, le Maroc célébrera le cinquantième anniversaire de l’Indépendance. Cet anniversaire sera l’occasion pour le pays de procéder à une analyse du chemin parcouru depuis son accession à l’indépendance en matière de développement. Une analyse dont l’objectif est de dresser un bilan tant des échecs que des réussites enregistrés par le Maroc dans tous les domaines. C’est dans cette perspective qu’intervient la décision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI d’ordonner la réalisation d’un Rapport du Cinquantenaire, dédié à « 50 ans de développement humain au Maroc » et couvrant la période allant de 1955 à 2005. Une initiative qui entre dans le cadre de la décision royale, annoncée par le Souverain dans son discours du 20 août dernier à l’occasion de la commémoration de la Révolution du Roi et du peuple, de faire de la période qui nous sépare du cinquantième anniversaire de l’Indépendance une pause spécialement consacrée à la réflexion sur les dernières cinquante années. « Faisons donc du même intervalle de temps qui nous sépare de la célébration du cinquantième anniversaire de l’indépendance, une période riche en actions vigoureuses et en efforts soutenus de mobilisation de la jeunesse. Il y va, en effet, de la défense de notre intégrité territoriale et de nos acquis démocratiques. Il s’agit également de rattraper le retard enregistré dans la réalisation de certains de nos projets de développement et de conforter la position du Maroc dans son environnement régional et international », avait annoncé SM le Roi. Sa Majesté le Roi avait expliqué que cette pause de réflexion et d’évaluation du chemin parcouru par le pays devait servir à mieux affronter les défis de l’avenir. « Il nous appartient de faire du jubilé de l’indépendance un moment historique privilégié, et de marquer une pause pour évaluer les étapes franchies par notre pays, durant un demi-siècle, en matière de développement humain, en faisant le point des succès, des difficultés et des ambitions, et en tirant les enseignements des choix opérés durant cette période historique, et des grands tournants qui l’ont marquée. Notre objectif est de consolider nos choix et orientations d’avenir, clairement et en toute confiance, en soulignant, au passage, en toute objectivité et en toute équité, les efforts extraordinaires qui ont été consentis pour mettre le Maroc sur la voie de l’édification de l’Etat moderne », avait dit le Souverain. Aujourd’hui, un premier pas est franchi dans cette voie avec la décision de la réalisation du Rapport du Cinquantenaire, auquel sera associé le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD/ Maroc). Ses travaux seront menés en toute indépendance, dans un esprit d’objectivité et de responsabilité et dans une démarche permettant une large participation des compétences nationales. Leur conduite sera confiée à un Comité de pilotage chargé de la maîtrise d’oeuvre générale du projet et à une Commission scientifique, assumant la responsabilité méthodologique et scientifique du Rapport. Les instances de ce projet, ainsi que les équipes qui y seront mobilisées, sont appelées à présenter un regard objectif sur l’histoire récente de notre pays, mais également un travail tourné vers l’avenir et riche en propositions susceptibles d’éclairer les politiques publiques dans les domaines du développement. Elles doivent, aussi, se fonder sur une analyse comparative avec une dizaine de pays présentant un échantillon pertinent d’expériences étrangères, diversifiées en matière de développement humain. Pour diriger ce projet, Sa Majesté le Roi a désigné Abdelaziz Meziane Belfkih, conseiller du Souverain et Rachid Belmokhtar Benabdellah pour assurer, respectivement, la présidence du Comité de pilotage du Rapport du Cinquantenaire et de la Commission scientifique qui lui est associée. Par ailleurs, Sa Majesté le Roi a donné ses instructions au gouvernement pour faciliter les travaux de ce Rapport et pour lui permettre, notamment, de tirer un meilleur profit de l’opération de recensement de la population et de l’habitat, prévu au cours de l’année 2004. Il est à signaler que le Rapport sur « 50 ans de développement humain au Maroc » devra être achevé en novembre 2005 et sera largement diffusé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *