novembre 16, 2018

 

L’INDH fête les jeunes à l’occasion de son 13ème anniversaire

L’INDH fête les jeunes  à l’occasion de son 13ème anniversaire

La jeunesse au centre de la 18ème édition du jeudi média

Le ministère de l’intérieur – coordination nationale de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) organise la 18e édition du jeudi média. L’événement placé cette année sous le thème «Initiative nationale pour le développement humain, levier pour l’insertion des jeunes», vient dans le cadre des préparatifs pour la célébration du 13e anniversaire du lancement de l’INDH. L’accent a donc été mis sur les programmes en faveur des jeunes.

«Le principal objectif du développement humain est d’élargir la gamme des choix offerts à la population, qui permettent de rendre le développement plus démocratique et plus participatif. Ces choix doivent comprendre des possibilités d’accéder aux revenus et à l’emploi, à l’éducation et aux soins de santé et à un environnement propre ne présentant pas de danger. L’individu doit également avoir la possibilité de participer pleinement aux décisions de la communauté et de jouir des libertés humaines, économiques et politiques», apprend-on auprès des responsables. «L’Initiative nationale pour le développement humain, en tant que projet sociétal au service de développement humain, a fait de la catégorie des jeunes un acteur incontournable dans sa mise en œuvre que ce soit en tant que membres des organes de gouvernance, ou en tant que bénéficiaires de projets ou aussi en tant que porteurs de projets», poursuit la même source précisant que la prise en considération de la représentativité des jeunes dans la constitution des comités locaux fut et est toujours un choix délibéré au niveau stratégique de l’INDH, depuis l’identification des besoins jusqu’à l’appropriation du projet. Cette démarche, disent les responsables, a permis d’intégrer les élites de jeunes au niveau de ces organes pour améliorer la qualité de leur fonctionnement et d’assurer la présence de la voix des jeunes et de leurs préoccupations au niveau des cercles de décision. Il a été question également de faire adhérer les jeunes des zones défavorisées dans la formulation et la concrétisation des initiatives locales.

«C’est ainsi que la participation des jeunes dans ces organes de gouvernance locale est passée de 6% en 2006 à 17% en 2015. S’agissant de l’appui de l’INDH aux jeunes porteurs de projets, plusieurs actions ont été initiées et qui visent notamment à développer l’esprit de l’entrepreneuriat chez les jeunes particulièrement les diplômés chômeurs en situation précaire et à encourager l’auto-emploi et l’autonomisation des jeunes à travers le renforcement du tissu économique local et la réorganisation des activités du secteur informel gérées par les jeunes», concluent les responsables faisant savoir que l’objectif est également de renforcer les capacités managériales des jeunes en matière du plaidoyer et de communication autour de leurs projets envers les bénéficiaires, les comités locaux et les bailleurs de fonds.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *