Maladies infectieuses : Le Maroc prend ses précautions

Maladies infectieuses : Le Maroc  prend ses précautions

1,6 million de décès à cause des maladies pneumococciques

Selon les experts, les maladies pneumococciques ont été estimées être la cause de 1,6 million de décès par an dans le monde, parmi lesquels 600.000 à 800.000 sont des adultes.

Le Maroc prend les premières mesures de prevention afin de réduire les risques de santé associés aux maladies infectieuses pour les pèlerins, et de prévenir la propagation de ces infections, les experts au Maroc ont recommandé la vaccination précoce comme une mesure nécessaire aux voyageurs allant accomplir l’Omra durant le mois de Ramadan. Ainsi, les rassemblements de masse comme l’Omra et le Haj regroupent un grand nombre de pèlerins de différents pays, ce qui peut conduire à un problème majeur de santé en raison de l’importation ou de l’exportation des maladies infectieuses, et de leur propagation parmi les pèlerins et la population locale.

En effet, les pèlerins doivent prendre des mesures de précaution contre la pneumonie, la méningite, les infections des voies respiratoires, la tuberculose, les infections virales, la pneumonie communautaire, le virus de la poliomyélite, les maladies transmissibles par le sang, les intoxications alimentaires et les maladies zoonotiques, qui peuvent nécessiter une hospitalisation ou bien mettre en péril la vie des pèlerins. Selon les experts, les maladies pneumococciques ont été estimées être la cause de 1,6 million de décès par an dans le monde, parmi lesquels 600.000 à 800.000 sont des adultes.

La maladie pneumococcique peut être une menace sérieuse, car les personnes portant le Streptococcus pneumoniae dans leurs voies nasales risquent d’exposer potentiellement les autres à la maladie par contact direct à travers les gouttelettes respiratoires éternuées, toussées, ou exhalées contenant les bactéries de Streptococcus pneumoniae. «Il y a un besoin croissant au Maroc de sensibiliser les voyageurs aux maladies infectieuses auxquelles ils peuvent être exposés tout au long de la saison Omra. Les individus ont besoin de prendre des mesures préventives de manière proactive telles que la vaccination pour réduire le risque de contracter ces maladies graves. En raison de la gravité de ces pathologies, leur risque de détériorer la santé, et leur potentiel de causer une épidémie, toute occurrence de ces maladies exige une action urgente des services de la santé publique», a déclaré le Professeur Abdelfattah Chakib, spécialiste des maladies infectieuses au CHU Ibnou Rochd de Casablanca.

Il est à mentionner que le Centre de contrôle et de prévention contre les maladies recommande la vaccination des adultes pour aider à prévenir les maladies pneumococciques, parmi d’autres maladies infectieuses. Selon l’OMS, la vaccination est l’une des mesures entreprises par la santé publique la plus efficace, prévenant entre 2 millions et 3 millions d’épisodes fatals chaque année chez les personnes tous âges confondus. Il faut rappeler que l’âge est un facteur de risque majeur pour la maladie pneumococcique, et par conséquent, le nombre de personnes à risque d’infection pneumococcique augmente en fonction du vieillissement de la population mondiale.

La pneumonie est la cause la plus fréquente d’hospitalisation durant le Haj puisqu’elle se propage facilement d’une personne à une autre dans les rassemblements de masse.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *