Oxford Business Group: Le secteur pharmaceutique marocain réalise une avancée importante

Oxford Business Group: Le secteur pharmaceutique marocain réalise une avancée importante

Le secteur pharmaceutique marocain a réalisé une avancée importante grâce aux plans mis en œuvre pour booster les performances de cette filière et stimuler la production à valeur ajoutée, a indiqué l’Oxford Business Group dans une étude qui vient de paraître.

Le gouvernement marocain a signé dernièrement une série d’accords avec des associations pharmaceutiques locales, ouvrant ainsi la voie au déploiement des premiers écosystèmes pharmaceutiques, a ajouté l’analyse du cabinet d’études britannique.
Ces accords prévoient d’accroître la production de médicaments dans le but de stimuler le développement industriel dans le cadre du Plan d’accélération industrielle qui ambitionne d’augmenter la contribution de l’industrie au PIB de 14 à 23% à l’horizon 2020, et à créer 500.000 nouveaux emplois, a souligné l’OBG.

Le gouvernement a alloué une enveloppe budgétaire de 40,6 millions d’euros pour la création de clusters pharmaceutiques, avec des segments spécifiques – incluant des dispositifs médicaux, des médicaments contre le cancer et biosimilaires, qui sont les versions génériques des médicaments biotechnologiques – destinés à recevoir la majeure partie des aides, rappelle la même source.

Selon l’OBG, deux écosystèmes pharmaceutiques s’établiront sur sept hectares de terrain, avec un cluster qui se spécialisera dans la fabrication de dispositifs médicaux, tandis que l’autre se concentrera sur la production de médicaments, ainsi que la recherche et les activités de développement. Afin de favoriser le développement de nouveaux produits et médicaments, le gouvernement a annoncé des plans visant à accélérer le processus d’homologation des médicaments et à réduire la durée d’obtention de l’autorisation de mise sur le marché, ont précisé les experts de l’OBG.

Des aides financières additionnelles seront également offertes aux laboratoires qui s’approvisionnent à hauteur de 60% ou plus en matières premières localement, générant ainsi une plus grande valeur à l’intérieur du pays, ont-ils indiqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *