Personnel du ministère de la santé : 12.290 départs à la retraite à l’horizon 2026

Personnel du ministère de la santé : 12.290 départs  à la retraite à l’horizon 2026

Le Maroc perd ses médecins et infirmiers

Ces départs concerneront 654 médecins généralistes (231 pour les femmes et 423 pour les hommes) et 621 médecins spécialistes (253 femmes et 368 hommes). Chez les médecins généralistes, des pics sont prévus en 2025 et 2026 avec respectivement 133 et 118 départs à la retraite.

Le constat est là : le Maroc fait face depuis plusieurs années à une pénurie aiguë en personnel de santé. La situation risque de s’aggraver davantage durant les prochaines années avec les départs à la retraite des professionnels de santé. Selon les projections du ministère de la santé à l’horizon 2026, 12.290 personnes partiront à la retraite. Ce chiffre qui concerne la période 2017 à 2026 comprend le personnel médical, les infirmiers et techniciens de santé ainsi que le personnel administratif et technique. Ainsi, 1.308 médecins partiront à la retraite d’ici 2026, soit 11% du nombre total des départs. Le plus grand nombre de départs concerne les infirmiers et les techniciens de santé avec un chiffre établi à 8.521, soit 69%. Pour ce qui est du personnel administratif et technique, ils seront 2.461 à prendre leur retraite, ce qui représente 20% du total des départs.

Signalons que pour le personnel médical, ces départs concerneront 654 médecins généralistes (231 pour les femmes et 423 pour les hommes) et 621 médecins spécialistes (253 femmes et 368 hommes). Chez les médecins généralistes, des pics sont prévus en 2025 et 2026 avec respectivement 133 et 118 départs à la retraite. Pour les médecins spécialistes, l’année 2025 connaîtra le plus grand nombre de départs avec un chiffre établi à 108. S’agissant des infirmiers et techniciens de santé, les femmes seront plus nombreuses à prendre leur retraite. En effet, les projections du ministère font état de 4.908 départs à la retraite pour le sexe féminin contre 3.613 pour le sexe masculin. Les plus fortes augmentations seront enregistrés en 2019, 2022 et 2025 avec respectivement 1.298, 1390 et 1.071 départs à la retraite. Pour ce qui est du personnel administratif et technique, les hommes seront de loin les plus nombreux à prendre leur retraite (1.462 contre 999 pour le sexe féminin). Des départs importants sont prévus en 2019 avec un chiffre établi à 349, en 2025 (400) et 2026 (400).

Il est important de signaler que selon la carte sanitaire qui donne un aperçu de l’offre de soins en 2018, le Maroc compte actuellement 7.414 médecins spécialistes, 3.818 médecins généralistes, 456 dentistes et 160 pharmaciens dans le secteur public, ce qui porte à 11.848 le nombre des professionnels de santé médicaux. Pour ce qui est du corps paramédical, leur nombre se chiffre à 29.738 dans le public dont 13.209 infirmiers polyvalents, 4.748 infirmiers auxiliaires et 4.142 sages-femmes. Le problème ne se limite pas uniquement aux effectifs insuffisants des médecins et des infirmiers mais s’étend au problème de l’iniquité dans la répartition géographique de ces derniers.

Les écarts de densité sont importants entre les régions sanitaires. La répartition par région montre que les médecins sont concentrés essentiellement à Casablanca où leur nombre se chiffre à 3.000, suivie des régions de Fès-Meknès (1.851), Rabat-Salé-Kénitra (1.682) et Marrakech-Safi (1.640). En revanche, les professionnels médicaux sont beaucoup moins présents dans les régions de l’Oriental (944), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (860), Souss-Massa (547), Béni Mellal-Khénifra (536), Drâa-Tafilalet (365), et Guelmim-Oued Noun (189).

 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *