Promotion du milieu rural

Le développement du milieu rural est le cheval de bataille des pouvoirs publics et des différentes composantes de la société civile. Les efforts déployés en vue de désenclaver, notamment certaines contrées, sont accompagnés du soutien des pays amis, à travers le monde. Dans ce sens, le japon a décidé d’octroyer un don d’une valeur de 314.878 dollars us, soit environ 3.358.200 de dirhams au profit d’organisations non gouvernementales marocaines oeuvrant notamment dans le domaine de la santé et de l’éducation.
Un communiqué de l’ambassade du Japon à Rabat a annoncé que cette aide, octroyée dans le cadre du programme d’aide non-remboursable pour les petits projets locaux (APL), a été concrétisée lors d’une cérémonie de remise des chèques, jeudi dernier à Rabat. Elle sera destinée au financement de projets de santé, d’alimentation en eau potable, d’éducation, de promotion de la femme, d’artisanat, d’agriculture et d’aménagement de pistes rurales. Les contrats d’aide, dont bénéficient huit ONG, ont été signés en juillet dernier dans la capitale du Royaume. Il s’agit de la coopérative des potiers de «Tamgroute», dans la province de Zagora, qui a reçu 630.000 dirhams en vue de financer le projet d’acquisition de nouveau matériel afin d’améliorer la qualité du potier et le niveau de vie de la population, de l’association Al Wifak pour le développement d’Azougar, dans la province de Chtouka Aït Baha, qui bénéficiera de 213.200 dirhams destinés à l’extension du centre de formation et d’apprentissage des femmes rurales de certaines activités génératrices de revenus et de l’association d’eau potable, Ainass, à Zagora, à laquelle le Japon a octroyé un don de 410.000 dirhams qui servira au financement des travaux de construction d’un foyer féminin et son équipement en machines. Ce don japonais bénéficiera également à l’association marocaine de prévention de la cécité, dans la région de Rabat-Salé, qui a bénéficié d’une aide de 214.000 dirhams destinée à l’acquisition d’appareils de consultations et de dépistage de masse en ophtalmologie et l’association d’Izemmouren pour le développement et la coopération, dans la province d’Al Hoceima, qui a reçu 683.000 dirhams pour financer les travaux d’aménagement de classes, de cantines, du terrain de l’école et de l’administration. ce projet comprend aussi l’équipement des classes en chaises et tables.
Ont bénéficié également de ce don japonais, l’association Anoir Tourarine, dans la préfecture d’Agadir Ida Outanane, l’association Anwar Idgh pour l’agriculture et le développement, dans la province de Tiznit, et à l’association de développement d’Iaadouane, dans la province de Ouarzazate. La première a reçu une aide de 477.000 dirhams destinée au financement des travaux d’aménagement d’une piste rurale longue de 4,5 km au profit de 20 douars, la deuxième une aide de 467.000 dirhams pour l’alimentation en eau potable du douar Idgh, dans la commune rurale de Reggade, alors que la troisième association a bénéficié d’un don de 264.000 dirhams destiné à la construction de séguias dans la région de Tinghir sur une longueur de 500 mètres pour l’irrigation d’environ 30 ha, au profit d’une population de 2.000 habitants.
Il est à souligner que depuis 1989, quelque 207 projets ont été financés dans différentes régions du royaume, grâce aux aides non-remboursables pour les petits projets locaux accordés par le gouvernement japonais.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *