Scolarisation des enfants migrants : Le Maroc disposera d’une cartographie des crèches publiques et privées

Scolarisation des enfants migrants : Le Maroc disposera d’une cartographie des crèches publiques et privées

L’élaboration de cette cartographie est destinée à contribuer au renforcement du processus d’insertion des enfants des migrants dans le système éducatif national.

Une cartographie des crèches publiques et privées sera prochainement élaborée. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) vient de lancer un appel à consultation pour recueillir des données quantitatives fiables sur ces institutions. L’élaboration de cette cartographie est destinée à contribuer au renforcement du processus d’insertion des enfants des migrants dans le système éducatif national. L’objectif étant de renforcer et d’améliorer l’accès aux crèches et jardins d’enfants aux enfants des migrants en situation de vulnérabilité et particulièrement les femmes seules avec des enfants et les familles monoparentales.

Ainsi, il est question de recenser les crèches existantes au niveau des régions de Rabat-Salé, le Grand Casablanca, Oujda-Nador, Tanger-Tétouan, Marrakech-Tensift-Al Haouz et Agadir. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du programme de l’Union européenne mis en œuvre par l’OIM «pilier de développement à l’appui du Programme régional de développement et de protection ( RDPP) en Afrique du Nord». A noter que ce programme qui est mené en collaboration avec le ministère chargé des MRE et des affaires de la migration vise à soutenir les efforts du gouvernement pour renforcer la protection et la résilience des communautés migrantes dans le but d’améliorer la cohésion sociale et protéger leurs droits. Cette consultation va permettre non seulement d’élaborer une cartographie des crèches mais aussi d’évaluer les besoins des crèches et inclure aussi l’identification des besoins en matière de scolarisation des enfants migrants de moins de 6 ans. Une fois la cartographie élaborée et les besoins identifiés, il s’agira d’analyser les obstacles actuels à la scolarisation des enfants migrants dans les crèches.

Enfin, un plan d’action devra être élaboré pour permettre de renforcer les structures des crèches et jardins d’enfants existant dans l’accueil des enfants migrants.

Rappelons que le Maroc a entrepris d’importants efforts pour la scolarisation des enfants migrants qui représentent environ 10% de la population migrante, dont 35% sont des filles. Le Maroc collabore depuis plusieurs années avec l’OIM, le HCR, la société civile et les acteurs publics pour assurer la protection, l’intégration des enfants migrants et prévenir les risques liés à la migration irrégulière. Cela dit, l’accès à l’école n’est pas encore garanti à tous les enfants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *