Taux de chômage en baisse: Toujours plus d’un million de chômeurs au Maroc

Taux de chômage en baisse: Toujours plus d’un million de chômeurs au Maroc

Le taux de chômage au Maroc est en quasi-stagnation bien qu’en baisse, passant de 8,7 à 8,6% comparé à l’année dernière, passant ainsi de 1.041.000 à 1.023.000 personnes.

La tranche la plus touchée par le chômage est celle des jeunes entre 15 et 24 ans, passant de 20,5 à 21,5%, ainsi que celui des femmes de 9 à 9,9% et celui des lauréats des grandes écoles et instituts a grimpé à 9,1%.

La sécheresse a eu un fort impact sur l’emploi dans le secteur de l’agriculture avec une perte nette de 64.000 postes en milieu rural. Un constat que l’on peut faire après la publication d’une note d’information du Haut-Commissariat au Plan (HCP), publiée vendredi 5 août, concernant la situation du marché du travail au deuxième trimestre de l’année 2016.

Autre constat : le taux de chômage au Maroc est en quasi-stagnation bien qu’en baisse, passant de 8,7 à 8,6% comparé à l’année dernière, passant ainsi de 1.041.000 à 1.023.000 personnes. Un chiffre toujours supérieur à 1 million de citoyens, ce qui représente 3,04% de la population marocaine. Cette très légère baisse s’est faite dans un contexte où l’économie marocaine a perdu 26.000 postes d’emploi contre une création de 74.000 au cours des trois dernières années. Ce recul est dû à la mauvaise campagne agricole qui a vu une perte de 64.000 postes contre une création de 38.000 postes en milieu urbain. Un recul qui s’est fait dans une évolution à deux rythmes ou l’on peut remarquer l’augmentation de la population en âge d’activité de 1,5% tandis qu’il y a une baisse de la population active de 0,4%.
Le sous-emploi de son côté est passé de 10,8 à 11,7% au niveau national. Les caractéristiques du sous-emploi sont les suivantes : 87% sont de sexe masculins, 42,3% disposent d’un diplôme 9,9% détiennent un diplôme de niveau supérieur, 53,6% résident en milieu rural (56,1% pour les hommes contre 36,9% pour les femmes) et 70% des sous-employés pâtissent d’un sous- emploi lié à l’insuffisance du revenu du travail ou à l’inadéquation entre la formation et l’emploi. Ceci au moment où environ 38,8% sont des jeunes âgés de 15 à 29 ans et environ 81,6% exercent un emploi rémunéré.

Selon la note du Haut-Commissariat au Plan, la population active en chômage est passée, entre le deuxième trimestre de l’année 2015 et celui de 2016, de 1.041.000 à 1.023.000 chômeurs, enregistrant une baisse de 1,7% au niveau national, soit une baisse de 18.000 personnes. Le taux de chômage est ainsi passé, entre les deux périodes, de 8,7 à 8,6% au niveau national, de 13,4 à 12,8% en milieu urbain et de 3,3 à 3,7% en milieu rural principalement chez les personnes ayant un diplôme (-0,7 point) et les adultes âgés de 35 à 44 ans (-0,5 point).

Malgré ces chiffres à la baisse, la tranche la plus touchée par le chômage est celle des jeunes entre 15 et 24 ans, passant de 20,5 à 21,5%, ainsi que celui des femmes de 9 à 9,9% et celui des lauréats des grandes écoles et instituts a grimpé à 9,1%.
Dans la majorité des secteurs d’activité économique, le volume d’emploi est en accroissement comme le prouve les chiffres avec une hausse de 1,7%, dans le secteur des «services», soit 70.000 postes au niveau national en plus, dont environ 35.000 par la branche des «services personnels et domestiques» et 25.000 par celle du «commerce de détail hors magasin», contre une création annuelle moyenne de 24.000 postes au cours des années 2013-2014 et 66.000 en 2015. Le secteur des BTP enregistre, quant à lui, une amélioration de 4% en créant 41.000 emplois cette année. De son côté, le secteur de «l’industrie», qui comprend aussi l’artisanat, a créé 38.000 postes d’emploi. Le seul secteur à avoir connu une baisse est celui de «l’agriculture, forêt et pêche» qui a enregistré des pertes de 7.000 postes et de 58.000 postes au cours des années 2014 et 2015, en raison de la forte sécheresse qui a sévi au Maroc.

Il ressort également de l’analyse du HCP que plus de huit chômeurs sur dix (80,3%) sont citadins (76,8%pour les hommes contre 88,6% pour les femmes), près des deux tiers (63,6%) sont âgés de 15 à 29 ans (62,9%pour les hommes contre 65,3% pour les femmes), près du tiers (31,8%) sont diplômés de niveau supérieur (23,8%pour les hommes contre 50,5% pour les femmes), plus de la moitié (54,3%) sont des primo-demandeurs d’emploi (50,1% pour les hommes contre 64,1% pour les femmes), près de sept chômeurs sur dix (69,3%) chôment depuis une année ou plus (65,6% pour les hommes contre 77,9% pour les femmes);et environ un sur trois (29,3%) s’est retrouvé au chômage suite au licenciement (23,4%) ou à l’arrêt de l’activité de l’établissement employeur (5,9%).
Toujours selon le HCP, il convient de noter que la population active en chômage intègre également les personnes découragées par la recherche active dont le nombre atteint 68.000 personnes, ce qui correspond à 6,6% du volume global du chômage, contre 5,1% une année auparavant.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *