Le HUSA contraint au nul face au Zamalek, la RSB déjà un pied en demi-finale

Le HUSA contraint au nul face au Zamalek,  la RSB déjà un pied en demi-finale

Le Hassania d’Agadir (HUSA) a fait match nul (0-0) face au club égyptien Zamalek lors du match aller des quarts de finale de la Coupe de la CAF. Le HUSA a dominé, mais n’a pas gagné face à une équipe égyptienne qui a tout fait pour s’en sortir indemne.

Tous les regards des Gadiris ont été braqués dimanche dans la soirée sur le stade Adrar qui a abrité le match ayant opposé le Hassania d’Agadir à la formation égyptienne Zamalek en présence de plus de 40 mille supporters venus des quatre coins de la région pour soutenir la gazelle du Souss lors de ce match décisif surtout que la HUSA joue le premier quart de finale de son histoire, et qui désire passer ce cap et s’imposer en tant que nouvelle puissance footballistique marocaine au niveau africain.

La formation soussie, animée par l’envie d’arracher la victoire avant le match retour qui se jouera le week-end prochain en Égypte, n’a pas démérité tout au long des 90 minutes et a produit une bonne prestation collective face à son homologue habitué aux grandes compétitions continentales.

Dès le coup d’envoi, les Gadiris passèrent à l’attaque à outrance pour réussir ce premier but avant le premier quart d’heure afin de déstabiliser l’adversaire, les joueurs du Hassania ont essayé d’imposer leur style, mais ont été stoppés au milieu du terrain et ont dominé la possession de balle avec un taux de 66% contre 34 seulement pour le Zamalek, mais n’ont créé que quelques occasions de scorer notamment à travers des balles arrêtées qui n’ont pas connu de suite. Les occasions de buts ont été rares de part et d’autre.

A la deuxième mi-temps les joueurs du HUSA ont redoublé d’effort pour tenter d’inscrire un but qui pourrait les libérer, en vain, le poteau s’est substitué au gardien du Zamalek Emad Abdelwahd,qui a sauvé son équipe a maintes reprises. La machine offensive du HUSA composée de Tamer Siyam et Youssef Elfahli n’a pas pu trouver le chemin des filets, laissant l’occasion aux Egyptiens de faire le jeu durant la fin du match et faillirent à une reprise ouvrir la marque. Les hommes de l’entraîneur argentin du HUSA, Miguel Angel Gamondi, ont montré à leur fidèle public qu’ils sont capables de se mesurer aux meilleurs, les joueurs ont fait preuve de beaucoup de combativité et d’un grand engagement alors que l’équipe a souffert de l’absence de deux de ses meilleurs attaquants El Mehdi Oubilla qui ne reprendra les entraînements que vers la fin du mois de mai prochain, et de Badr Kachani suspendu par la commission disciplinaire.
Tout reste donc à jouer lors du match retour à Suez le 14 avril. Les Gadiris peuvent créer la surprise dans le fief des Egyptiens. Certes, la mission ne sera pas facile, mais les Rouge et Blanc ont une semaine pour se préparer afin de réaliser le meilleur résultat possible.

Par ailleurs, et dans un match pour le compte du même tour, la Renaissance sportive de Berkane a entamé de la belle manière son premier acte, en allant arracher une précieuse victoire (2 buts à 0) sur la pelouse des Kényans de Gor Mahia, dimanche au stade Moi International Sport Center à Nairobi.
Le premier but de la rencontre a été inscrit par Yousoufo Dayo à la 24e minute avant que Badr Hilali ne double la mise à la 54e minute Avec cette victoire, les Berkanis ont mis le premier pas dans le carré final dans l’attente du match retour, le 14 avril à Berkane.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *