septembre 25, 2018

 

Maroc-Malawi : La victoire pour reprendre espoir

Maroc-Malawi : La victoire pour reprendre espoir

Pour son premier match depuis son aventure russe, l’équipe du Maroc affronte le Malawi ce samedi au complexe sportif Mohammed V pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2019).
Si le groupe n’a presque pas changé, rien ne dit que l’équipe type sera la même. Entre états de forme, volonté de préparer l’avenir et système tactique, à quoi ressemblera le Onze national ? Il faut dire que Hervé Renard a décidé d’apporter un nouveau souffle, celui du changement et de la variation.

Le sélectionneur national avait dévoilé le 28 août la liste finale des joueurs retenus pour cette importante rencontre. A la surprise générale, le capitaine Mehdi Benatia manquera à l’appel. Loin de toutes rumeurs associant l’éviction de Benatia à ses dernières déclarations particulières prononcées à chaud sitôt le match contre le Portugal achevé, il se trouve que la condition physique du joueur n’est pas encore au point. D’ailleurs, même au sein de la Juventus, il a manqué les premières rencontres.
Par ailleurs, la liste comprend le retour de Naif Aguerd et Achraf Bencharki qui évoluent actuellement en Ligue 1 ainsi que Yacine Bammou qui rejoint l’équipe après une blessure qui l’a obligé à ne pas disputer la Coupe du monde.
Et de l’euphorie d’une participation honorable en Coupe du monde à l’ambition d’une qualification à la prestigieuse compétition africaine. Voilà le nouveau passage à l’émotion qui attend les Lions de l’Atlas acculés à sortir vainqueurs de ce nouveau test pour maintenir leurs chances de qualification.

Il s’agit, rappelons-le, du deuxième match dans ce groupe B. La première sortie de l’équipe nationale ne fut pas couronnée de succès. Face au Cameroun, elle s’était inclinée le 10 juin sur le score de 1 but à 0.
Le Maroc ne compte donc aucun point mais peut compter aujourd’hui sur le soutien du public puisqu’il va évoluer à domicile. L’adversaire du jour, le Malawi, bien qu’il n’ait à son actif aucune réalisation continentale, risque de jouer les troubles-fête. Avec le Cameroun, il occupe la première place grâce à sa victoire obtenue contre les Comores.
La vigilance est donc de mise. Un excès de confiance pourrait être fatal face à une formation qui ne se déplacera pas au Maroc pour une promenade de santé mais bien pour consolider ses acquis.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *