ActualitéUne

Le 3è Forum régional de la femme Rniste discute à M’diq des mécanismes de renforcement de la participation des femmes

© D.R

« L’autonomisation des femmes entre défis et acquis à la lumière du bilan intermédiaire du gouvernement » a été au centre du 3è Forum régional de la femme Rniste de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, organisé, samedi à M’diq.

Placé sous le thème « Ensemble pour renforcer la participation des femmes sur les plans social, économique et politique », ce forum s’inscrit dans le cadre des rencontres régionales de la Fédération nationale des femmes du Rassemblement national des indépendants (RNI), visant à discuter des questions relatives aux femmes marocaines à la lumière du bilan à mi-mandat du gouvernement, ainsi qu’à examiner les mécanismes d’autonomisation des femmes sur les plans politique et économique face aux défis actuels.

Intervenant à cette occasion, la présidente de la Fédération nationale des femmes du RNI et membre du bureau politique du parti, Amina Benkhadra, a souligné que « la situation des femmes marocaines a connu une évolution importante au cours des 25 dernières années, grâce aux Hautes orientations et aux politiques éclairées de SM le Roi Mohammed VI, qui a toujours donné une forte impulsion pour l’émancipation des femmes et leur autonomisation, tant sur les plans juridique et économique que social, afin de consolider leur place dans la société ».

Dans une déclaration à la presse, Mme Benkhadra a mis l’accent sur « les orientations du Royaume visant à surmonter les difficultés et les contraintes auxquelles les femmes marocaines sont confrontées, y compris la réforme du Code de la famille, qui connaîtra un développement important, grâce aux Hautes orientations royales, comme l’a affirmé le discours du Trône 2023, suivi d’un grand débat à tous les niveaux ».

Elle a, en outre, noté que la Fédération a toujours plaidé pour l’amélioration des conditions des femmes, la lutte contre la violence à leur égard, ainsi que la réforme du système éducatif et du secteur de la santé, et l’amélioration de la qualité des services offerts aux femmes et aux filles, notamment en milieu rural.

Pour sa part, Omar Moro, membre du bureau politique du RNI, a affirmé que cette rencontre constitue « une occasion pour discuter de ce que les élus du parti peuvent faire à l’échelle locale, régionale et nationale pour soutenir les femmes dans les villes et les villages, notamment dans le secteur de l’économie solidaire, qui est placé au centre des efforts du gouvernement ».

Il a, à cet égard, appelé à promouvoir l’adhésion de la femme Rniste et toutes les forces aux niveaux local et régional pour promouvoir sa situation, l’accompagner dans la mise en œuvre des programmes établis dans différents domaines, et tirer profit des potentialités offertes par la région du Nord à la fois dans divers secteurs.

De son côté, Rachid Talbi Alami, membre du bureau politique du RNI et coordinateur régional du parti à Tanger-Tétouan-Al Hoceima, a relevé que « le parti suit le rythme de l’évolution de la société, sans précipitation ni lenteur en matière d’accompagnement de ses aspirations », mettant en avant les progrès réalisés par le Royaume en matière de participation des femmes à la prise de décision politique, et leur présence notable notamment au niveau de la présidence des collectivités territoriales des grandes villes, où les femmes dirigent la moitié d’entre elles, en plus de leur présence au Parlement.

Il a abordé l’initiative royale relative à l’adoption du Code de la famille en 2004, et sa mise en œuvre qui a reconnu plusieurs droits des femmes, jusqu’à aujourd’hui avec la révision de ses articles, en se basant sur la famille, la protection des droits des femmes et le renforcement de leur autonomie de manière équilibrée.

Quant à Mustapha Baitas, membre du bureau politique du parti, il a présenté les réalisations à mi-mandat du gouvernement, malgré les contraintes rencontrées, telles que la sécheresse et la baisse de la production, ce qui a eu des répercussions même sur le travail des coopératives féminines qui, malgré tout, ont continué à fonctionner et à présenter leurs produits.

M. Baitas a souligné que le gouvernement s’est penché sur la mise en œuvre du chantier royal de la généralisation de la protection sociale pour les citoyens, leur permettant de bénéficier des services hospitaliers dans les secteurs public et privé, grâce à un panier de soins couvert par la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), tout en s’orientant vers la réforme du système de retraite et l’indemnisation pour perte d’emploi, l’augmentation des allocations familiales, le soutien au logement et d’autres programmes sociaux.

Articles similaires

ActualitéUne

200 MMDH d’investissements privés mobilisés en 2022 et 2023

Le ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, chargé de l’Investissement, de...

ActualitéUne

Transport maritime : Plus de 1,5 million de places offertes par Trasmediterránea au titre de l’opération Marhaba 2024

Le groupe Armas Trasmediterránea œuvre d’arrache-pied pour faciliter le transit maritime des...

ActualitéUne

Commission européenne: Le Souverain félicite Ursula Von Der Leyen pour son nouveau mandat

SM le Roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations à...

ActualitéUne

Préparation du PLF 2025: Le cadre général exposé ce mercredi en Conseil de Gouvernement

Un Conseil de gouvernement se tiendra, mercredi, sous la présidence du Chef...