Il s’étend sur 1.200 ha : Agadir se dote d’un nouveau pôle urbain

Il s’étend sur 1.200 ha : Agadir se dote d’un nouveau pôle urbain

Le plan d’aménagement du nouveau pôle urbain d’Agadir, tant attendu, a été soumis le 9 février dernier au comité technique local, et porte sur une superficie totale de 1.200 ha.


La soumission du plan du nouveau pôle urbain d’Agadir au comité technique local constitue la première étape de concertations réglementaires, avant sa transmission pour l’enquête publique et la délibération communale, a permis d’enrichir la réflexion et d’améliorer le projet du plan d’aménagement de ce nouveau pôle urbain, et vient ainsi couronner une réflexion initiée par l’Agence urbaine d’Agadir depuis 2018 et un processus d’élaboration appuyé par un suivi rapproché des services locaux.
S’inscrivant dans les orientations du schéma directeur d’aménagement urbain du Grand Agadir, l’Agence urbaine assure l’élaboration des documents de planification couvrant des sites stratégiques revêtant une importance primordiale à l’échelle de la métropole. Parmi ces zones, figure celle du nouveau pôle urbain qui bénéficie d’une situation privilégiée par rapport aux entités et flux de la ville, et englobe déjà des infrastructures structurantes telles que : le Grand stade d’Adrar, CHU, écoles supérieures : Faculté de médecine, ENSA…

Portant sur une superficie d’environ 1.200 ha, le plan d’aménagement du nouveau pôle urbain constitue une déclinaison des options du master plan concerté de la Cité de la santé, du sport, et de l’urbanité précédemment établi par les services de l’Agence urbaine et vise à développer une zone urbaine de qualité «nouvelle génération des pôles urbains» accompagnant la nouvelle dynamique d’investissement, à travers la projection de secteurs pouvant accueillir de nouvelles activités en adéquation avec les vocations actuelles d’Agadir, et ayant la capacité suffisante pour rattraper le déficit en matière d’équipements dédiés aux projets publics et privés dans les domaines de sport, santé, formation, et recherche universitaire.

Conçu sur la base d’une mixité fonctionnelle favorisant la multipolarité, et permettant une répartition équilibrée entre les activités, les flux et les espaces ouverts, tout en mettant en valeur les repères du site, le nouveau pôle urbain est décliné en trois pôles : un pôle sport d’environ 429 ha autour du stade Adrar, un pôle santé-formation d’environ 339 ha aux alentours du CHU, et une zone d’urbanisation différée à proximité de la zone dédiée à la gare multimodale projetée par le SDAU du grand Agadir. Articulé autour de ces trois pôles, ce plan d’aménagement jouera donc un rôle déterminant pour le développement de cette zone souvent convoitée par les projets d’investissement et permettra ainsi d’orienter et maîtriser son aménagement.

Ce document s’inscrit ainsi dans le cadre d’une planification urbaine opérationnelle et renouvelée, permettant de répondre aux nouveaux enjeux du développement urbain, et se veut novateur en matière de règlementation et projections spatiales. Ceci se manifeste à travers des dispositions réglementaires renouvelées, flexibles, prônant la liberté d’expression architecturale et adaptées aux activités projetées au niveau de cette nouvelle centralité urbaine à vocation métropolitaine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *