L’Université Abdelmalek Essaâdi s’ouvre à l’énergie solaire

L’Université Abdelmalek Essaâdi s’ouvre  à l’énergie solaire

Ayant inscrit la création et l’innovation parmi ses priorités, l’Université Abdelmalek Essaâdi (UAE) envisage de produire son électricité. Ainsi, la présidence de l’UAE vient d’annoncer le lancement d’un nouveau projet de production de l’énergie électrique pour une enveloppe budgétaire globale de près de 4,14 millions de dirhams au niveau de Tétouan.

Elle a choisi de recourir à l’utilisation de l’énergie solaire pour la réalisation de ce nouveau projet. Ce qui va lui permettre de réduire sa facture énergétique et d’atteindre son objectif de se positionner à l’avenir parmi les grands auto-consommateurs d’énergie propre au Maroc.
Lancé il y a six mois, ce projet prévoit, dans un premier temps, d’assurer l’équipement en panneaux solaires de son parking à Tétouan et qui comprend un total de 72 places de stationnement occupant une superficie de près de 900 m2. Il est prévu d’être fin prêt dans les jours qui viennent.
Vu l’importance de l’utilisation des énergies renouvelables, l’UAE ambitionne de développer ce programme à travers des investissements conséquents pour pouvoir au fur et à mesure l’étendre à ses établissements universitaires dans la région du Nord.

Notons que la production de l’énergie électrique rentre dans les nouveaux défis que lance l’Université Abdelmalek Essaâdi en matière d’amélioration de son offre de formation et de renforcement de ses recherches scientifique… Elle prévoit ainsi l’installation de nouvelles infrastructures lui permettant d’augmenter sa capacité d’accueil et d’atteindre son objectif de plus de 55.381 places pendant la rentrée universitaire au titre de 2023-2024. Et comme il a été annoncé auparavant par la présidence de l’UAE, les travaux avancent pour les deux nouveaux projets de la Faculté polydisciplinaire de Ksar El Kébir et la Faculté d’économie et de gestion de Tétouan, qui sont prévus d’être achevés respectivement en 2021 et 2022. Ils seront suivis par la livraison en 2023 de quatre autres établissements universitaires, en l’occurrence l’Ecole supérieure de technologie de Tétouan, la Faculté polydisciplinaire et l’Ecole nationale de commerce et de gestion d’Al Hoceima ainsi que la Faculté d’économie et de gestion de Tanger.

Alors que les deux Facultés polydisciplinaires de Chefchaouen et d’Ouezzane sont prévues d’être achevées au cours de l’année universitaire 2023-2024.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *