ONEE : Un taux d’électrification de 99,7% dans le rural à fin 2020

ONEE : Un taux d’électrification de 99,7% dans le rural à fin 2020

L’Office a tenu mardi son conseil d’administration

Les investissements de l’ONEE s’élèvent à 8,3 milliards de dirhams en 2020, dont 3,6 milliards de dirhams pour l’activité électricité et 4,7 milliards de dirhams pour l’activité eau potable et assainissement liquide. C’est ce qu’a dévoilé Abderrahim El Hafidi, directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), lors de la 5ème session de son conseil d’administration qui s’est tenue le mardi 27 juillet 2021 à Rabat. Cette réunion a été consacrée à l’évaluation du bilan des réalisations et l’approbation des comptes sociaux et consolidés de l’Office au titre de l’exercice 2020, ainsi que l’approbation des projets de résolutions soumis au conseil.

Baisse de 1,2% de la demande nationale en électricité

La demande nationale en électricité a atteint 38.372 GWh à fin 2020, en baisse de 1,2% par rapport à 2019, en raison de la pandémie liée au coronavirus et ses impacts économiques et sociaux sur le Maroc. On notera également que la puissance installée électrique a atteint 10.627 MW, avec une part importante des énergies renouvelables (EnR) et dont les plus récentes mises en service sont la Centrale photovoltaïque Erfoud (projet solaire Tafilalet) de 40 MW et le Parc éolien Midelt (210 MW). En termes de généralisation de l’accès à l’électricité dans le milieu rural, le taux d’électrification rurale est de 99,78% à fin 2020. «Ceci a permis l’accès à l’électricité à environ 13 millions de Marocains, pour un investissement global de 24,65 milliards de dirhams, avec tout ce qui en découle comme effets induits sur l’amélioration de leur qualité de vie et sa modernisation», souligne la même source dans un communiqué.

Eau potable : 625 km de conduites d’adduction posées en 2020

S’agissant de l’activité Eau et Assainissement, et afin de répondre à l’évolution de la demande en eau potable, la production de l’Office s’est établie à fin 2020 à 1.257 Mm3. Durant l’année 2020, il a été procédé à la pose de plus de 629 km de conduites d’adduction et de distribution d’eau potable «avec ce que cela engendre comme effort pour l’acquisition du foncier et sa régularisation et l’équipement d’un débit supplémentaire de 2,97 m3/s, ce qui a porté le débit équipé global équivalent à 77,4 m3/s et ce en vue de faire face à la croissance soutenue des besoins en approvisionnement en eau potable», explique l’ONEE. En milieu rural, le taux d’accès à l’eau potable est passé à 97,8% à fin 2020. Ce qui a permis de desservir une population estimée à 13 millions d’habitants, avec un investissement global de 16,65 milliards de dirhams.

Côté assainissement liquide, on compte à 7 les nouvelles stations d’épuration réalisées durant l’année 2020 avec un débit global additionnel de 7.024 m3/j. Cette dynamique a permis de porter le taux de raccordement au réseau public d’assainissement à 90% et le taux de dépollution des eaux usées à 82%. Globalement l’ONEE assure la gestion du service d’assainissement dans 142 centres, dans le cadre de la convention de gestion déléguée, pour une population d’environ 5,7 millions d’habitants. Sur le plan financier, l’ONEE clôture 2020 avec un bénéfice net de 2,252 MMDH, en croissance de 279% comparativement à 2019. Ce bilan a également fait état d’une amélioration graduelle des capitaux propres, « suite aux résultats positifs réalisés par l’Office durant les cinq dernières années, outre la dotation en capital de 1.000 MDH, correspondant au ticket d’extension du contrat de fourniture d’énergie (PPA) avec TAQA 1-4», rapporte la même source. Au cours de cette réunion, un résumé des principaux contrats conclus par l’Office a également été présenté.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *