Services marchands non financiers et grossistes : Les patrons d’entreprises restent positifs

Services marchands non financiers et grossistes : Les patrons d’entreprises restent positifs

Le HCP vient tout juste de dévoilerses enquêtes trimestrielles deconjoncture relatives au secteur des services marchands non financierset du secteur du commerce du gros. Ces enquêtes qui relatent lesprincipales appréciations des chefsd’entreprises au titre du 4ème trimestre 2019 dévoilent également l’évolution de l’activité au cours du3ème trimestre 2019. Il en ressortdifférentes perspectives pour les deux secteurs. Les détails.

Services marchands non financiersau 4ème trimestre : Plusdu 1/3 des patrons s’attendentà une hausse de l’activité

35% des chefs d’entreprises du secteurdes services marchands non financiers révèlent une croissancede l’activité globale pour le 4èmetrimestre 2019 alors que 13% prévoient une baisse, selon les résultatsdes enquêtes réalisées par le HCP auprès des chefs d’entreprises dans les secteurs des services marchandsnon financiers et du commerce de gros.

Ces anticipations seraient attribuées, d’une part, à l’amélioration prévue dans les activitésdu «Transport aérien» et de l’«Entreposage et services auxiliaires des transports» et, d’autre part, à la baisse prévue dans les branches des «Activités de locationet location-bail» et de la «Restauration». Ainsi, 61% des chefs d’entreprisesanticipent une stabilité de lademande et 80% une stagnationdes effectifs employés.Concernant les résultats obtenus au titre du 3ème trimestre 2019, l’enquête dévoile que le taux d’utilisationdes capacités de prestationdes services marchands non financiers(TUC) se serait établi à 78%. Ilen ressort que l’activité du secteuraurait connu une augmentation selon 66% des chefs d’entreprisesinterrogés et une diminution selon12% d’entre eux.

«Cette évolution aurait été le résultat, d’une part, de la hausse d’activité enregistréeau niveau des branches des télécommunications et du transport aérien et, d’autre part, de la baissed’activité enregistrée au niveau des branches des activités de poste etde courrier», indique la note du HCPajoutant que l’évolution de l’activitéglobale des services marchands non financiers aurait été accompagnéed’une hausse des prestations à l’étranger au 3ème trimestre 2019. Dans le même sens, les carnets decommandes du secteur sont jugésd’un niveau normal par 77% des patrons et supérieur à la normalepar 13%. L’emploi sur cette périodeaurait connu une stagnation selon69% des chefs d’entreprises questionnés.

73% des grossistes envisagentune stabilité des ventes

Du côté des grossistes, il ressort que 73% d’entre eux affichent une stabilité du volume globaldes ventes pour le quatrième trimestre de 2019 alors que 17% anticipentune hausse.

«Cette évolution serait principalement attribuable, d’une part, à la hausse des ventesdans les autres commerces de gros spécialisés et le commerce de grosd’équipements de l’information et de la communication et, d’autre part, à la baisse des ventes dans lecommerce de gros d’autres équipements industriels et le commerce de gros de biens domestiques»,prédit la même source. Dans ce secteur, 87% des grossistes prévoientune stabilité des effectifs. Au niveau des commandes, 65% des chefs d’entreprises dans le commerce du gros estiment que le niveau des commandes au quatrième trimestre 2019 serait normal et 29%révèlent qu’il serait inférieur à la normale. Au 3ème trimestre 2019,les ventes du secteur du commerce de gros sur le marché local auraient enregistré un recul selon 38% desgrossistes et une hausse selon 13%d’entre eux.

Selon l’enquête, cette évolution serait due d’une part à la baisse des ventes enregistrée dans les autrescommerces de gros spécialisés et le commerce de gros d’autres équipements industriels et, d’autre part, à la hausse des ventes enregistréedans le commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication.Concernant l’emploi, 75% des chefsd’entreprises estiment qu’il aurait connu une stabilité au titre du 3ème trimestre. Par ailleurs, les stocks de marchandises s’affichentà un niveau normal selon 73% desgrossistes et inférieur à la normaleselon 16%. Enfin, la tendanceobservée des prix de vente aurait enregistré un recul, selon 37% deschefs d’entreprises et une hausse selon 7% d’entre eux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *