Démonstration

Démonstration

Les grandes manœuvres militaires qui débutent dans quelques jours, entre autres au sud du Maroc, vont au-delà du simple exercice d’entraînement et de routine.

L’opération baptisée «African Lion» est en fait un rendez-vous annuel quasiment institutionnalisé par l’armée américaine depuis des années et elle est organisée en étroite collaboration avec les Forces armées royales. L’administration américaine, à travers notamment son commandement militaire dans la région, l’Africom, confirme ainsi le statut du Maroc comme allié fiable, stratégique et incontournable dans cette région du globe et sur le continent. C’est également là une marque de reconnaissance incontestable et mondiale pour le professionnalisme et le niveau de performance des FAR. Et ceux qui s’y sont frottés récemment à Guergarate l’ont appris à leurs frais.

Mais ce n’est pas tout. Pour cette édition 2021, dont les premiers coups de feu retentiront le 7 juin, le poste de commandement de l’opération «African Lion» a choisi, entre autres terrains de manœuvres, deux sites situés sur le sol du Sahara marocain. Le premier est à proximité de Dakhla et le deuxième dans la petite localité d’El Mahbès qui se trouve sur le mur de défense et à quelques kilomètres seulement de la frontière et surtout à hauteur de Tindouf.

Au-delà des considérations d’ordre technique qui ont dû y mener, et nonobstant leur caractère apolitique évident, il n’en demeure pas moins que le choix de ces deux sites pour une telle opération est une confirmation de plus de la marocanité naturelle du Sahara. Il n’y a pas meilleure démonstration.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *