Edito : Contre la montre…

Edito : Contre la montre…

Au terme de plusieurs semaines d’attente, le Maroc va pouvoir démarrer officiellement sa campagne de vaccination après la réception des premiers arrivages de doses.

En principe, et à en croire les communications récentes du ministre de la santé sur les nombreux exercices de simulations et de préparations effectués depuis quelques semaines, tout le dispositif national, les équipes, les installations et les centres sont fin prêts pour démarrer cette semaine même la vaccination. Il faut ajouter à cela le fait que le système sanitaire national a déjà une expérience réussie et une maîtrise des campagnes d’une telle envergure.

Le principal défi pour la réussite de la vaccination anti-Covid-19 ne sera pas d’ordre technique ou médical mais éminemment logistique. Les pouvoirs publics auront à gérer les stocks de vaccin en fonction du paramètre temps. Le temps c’est d’abord la durée prescrite entre la première et la deuxième dose qui doit absolument être respectée au risque de perdre tout l’effet du vaccin. Le facteur temps sera également crucial pour l’ajustement de la cadence de vaccination en fonction des arrivages progressifs de l’étranger.

Le facteur temps, enfin, c’est la course contre la montre pour atteindre une immunité collective le plus rapidement possible pour sortir définitivement de la pandémie.
Et avec cela, il ne faudra pas omettre un détail tout aussi important : la discipline générale y compris et surtout du côté du grand public.
Cela suppose, encore une fois, une communication sans faille, intense, permanente et accessible à tous.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *