L’arnaque européenne

L’arnaque européenne

Le 18 septembre 2020, le vice-président du laboratoire AstraZeneca s’était déplacé en personne au Maroc pour signer avec le gouvernement le protocole à travers lequel le Royaume passait commande du vaccin anti- Covid, à l’époque encore en phase de tests.

Neuf mois plus tard, l’Union européenne décrète que ce même vaccin AstraZeneca, vendu à plusieurs pays dans le monde, dont le Maroc, n’est finalement pas homologué par l’Agence européenne du médicament qui a invoqué des différences entre le processus de fabrication suivi en Inde et celui exigé par l’UE. Au final, l’Europe, à travers le laboratoire AstraZeneca, n’a pas hésité à empocher des milliards de dollars en vendant un vrai faux vaccin ! Si l’Europe le savait à l’avance c’est très grave.

Qu’elle ne l’ait découvert que récemment l’est davantage. Et cela ne change rien à la donne. Car c’est ce même esprit de cupidité, voire d’arnaque, qui a fait aussi que dès l’annonce de la réouverture des frontières, les consulats des pays européens, au Maroc entre autres, se sont empressés de rouvrir les tiroirs pour encaisser les milliards au titre des frais de visas.

Ils l’ont fait sans prendre la peine de dire aux demandeurs de visas que leur pass vaccinal n’était pas valide, même pour AstraZeneca, et que de toutes les manières leurs visas ne serviront à rien. Une vraie arnaque institutionnelle organisée, ou en tout cas parrainée, par des Etats…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *