970x250

Les Bonbons du bonheur au chevet des enfants défavorisés d’Agadir et de sa région

Les Bonbons du bonheur au chevet des enfants défavorisés d’Agadir et de sa région

Initiés par l’auteur Nissim Samuel Kakon

Après la réussite de la première édition, les «Bonbons du Bonheur » ont fait leur retour à Agadir le dimanche dernier lors d’une journée entièrement dédiée aux enfants défavorisés d’Agadir et sa région. Près de 200 enfants de 5 à 12 ans ont été conviés à cet anniversaire géant qui s’est déroulé au Complexe artisanal «Kasbat Souss» à Bensergao en présence d’acteurs de la société civile et des représentants des autorités locales. «La journée des enfants» a été lancée par Perla, la fille de Nissim Samuel Kakon, initiateur de l’évènement.

Après la distribution des tee-shirts «Les Bonbons du Bonheur», un petit-déjeuner copieux a été servi aux enfants qui ont ensuite visité le souk, spécialement décoré pour l’occasion, où les artisans leur ont expliqué leurs métiers respectifs. Cette visite a été suivie de nombreuses animations dont un spectacle de clown et de magicien, un stand de dessins faciaux et bien d’autres surprises. Après le déjeuner, servi également sur place, un DJ a assuré l’animation musicale durant l’après-midi.

Perla a cassé la piñata principale, annonçant la distribution des bonbons. Quatre autres piñatas ont été ouvertes pour le plus grand bonheur des petits invités. La journée s’est clôturée par la dégustation d’un grand gâteau au chocolat, surmonté de 200 bougies que les enfants ont soufflé collectivement. «J’espère que cet anniversaire géant incitera d’autres acteurs de la société civile à organiser des évènements similaires en faveur des enfants défavorisés à travers toutes les villes du Royaume. Cet événement sera organisé désormais chaque année pour au moins consacrer une journée au profit des enfants défavorisés.

Et je souhaite que toutes les autres villes du Maroc imitent la ville d’Agadir. Une série d’activités ont été concoctées spécialement pour ces enfants pour partir avec des bons souvenirs et les rendre heureux. Ils sont partis également avec un petit cadeau pour chacun d’entre eux», confie à ce propos Nissim Samuel Kakon l’initiateur de cette journée. Pour rappel, ce dernier est natif de la ville d’Essaouira. Il a quitté le Maroc en 1956 pour la France et a décidé d’y revenir en 2009, mu par le désir profond et irrépressible de renouer avec ses racines marocaines. Depuis son retour au bercail, cet entrepreneur multiplie les projets socio-culturels en faveur du développement et du rayonnement du Maroc à l’international.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.