Omicron sera dominant dans 4 à 5 semaines au Maroc

Omicron sera dominant dans 4 à 5 semaines au Maroc

Alerte du Pr Ibrahimi qui appelle à accélérer l’administration de la 3ème dose

Le directeur du Laboratoire de biotechnologie de la faculté de médecine et de pharmacie et membre du Comité national scientifique et technique, Pr Azeddine Ibrahimi, alerte sur le risque d’une propagation rapide et massive du variant Omicron durant les prochaines semaines. Dans un post sur sa page Facebook, l’expert indique : «Malheureusement toutes les choses que nous connaissons sur le variant Omicron sont mauvaises, en particulier sa propagation exponentielle comme l’ont montré les courbes de Copenhague, Londres et Afrique du Sud». Ce dernier fait remarquer que «peu importe la source de sa présence au Maroc, en identifiant le premier cas le compte à rebours de sa propagation commence. Nous avons quatre à cinq semaines avant sa pleine dominance sur le variant Delta».

Pour y faire face, le Pr Ibrahim insiste sur la nécessité de la prise de la dose de rappel. «Il faut accélérer l’administration de la troisième dose de vaccin contre la Covid-19 pour faire face à cette souche». Il est important de souligner à ce sujet que le rappel vaccinal est nécessaire car l’efficacité vaccinale diminue au bout de 6 mois. L’objectif n’est plus l’élimination du virus, qui continuera de circuler, mais celle des formes graves. Ainsi, la dose de rappel protégerait significativement contre le variant Omicron.

Le Pr Ibrahimi rappelle à ce sujet que la troisième dose est désormais possible à quatre mois seulement après la deuxième. Selon les chiffres livrés par le Pr Ibrahimi, seulement 6,5% de la population a été vaccinée par la 3ème dose. Pour les deux autres doses, on relève des taux de couverture de 69,9% pour la 1ère dose et 65,2% pour la 2ème. Dans sa publication sur sa page Facebook, ce spécialiste appelle à privilégier le télétravail dès que possible et «à prolonger les vacances scolaires d’une semaine supplémentaire afin de gagner du temps pour développer une vision claire des choses et réduire le rassemblement de millions d’élèves qui accélèrera inévitablement la propagation du virus».

OMS : Les contaminations par le nouveau variant doublent tous les 1,5 à 3 jours

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué, samedi 18 décembre, que 89 pays ont enregistré des contaminations au variant Omicron. Les cas de Covid-19 impliquant cette mutation doublent tous les 1,5 à 3 jours aussi bien en raison des retours de voyage à l’étranger que des transmissions locales. Le nouveau variant découvert en Afrique du Sud s’est propagé rapidement même dans les pays où les taux de vaccination sont élevés et où une proportion importante de la population s’est rétablie de la maladie.

Il reste à définir si le taux de transmission d’Omicron est dû au fait qu’il est moins sujet aux réponses immunitaires, à sa transmissibilité plus élevée, ou bien à une combinaison de ces deux facteurs, a souligné l’OMS. «Il existe des données encore limitées sur la gravité clinique d’Omicron», a précisé l’organisation. Pour ce qui est de l’efficacité du vaccin, l’OMS a déclaré que les données disponibles restaient là aussi limitées, et qu’il n’y avait encore aucune preuve évaluée par des pairs de l’efficacité ou non du vaccin face au variant», précisant que la mutation Omicron deviendrait rapidement dominante dans les pays où elle a été détectée. Il y a quelques jours, l’OMS avait déclaré qu’Omicron était plus transmissible que la souche Delta et réduisait l’efficacité du vaccin, mais provoquait des symptômes moins graves, selon les premières données.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *