Ça bouge à la DGSN

Vaste mouvement de réorganisation parmi les cadres et les services de la DGSN. Le contrôleur général, Abdeljalil Abdoune, est promu directeur des Renseignements généraux (RG). Mustapha Nakmouche change de ville : de chef de Sûreté d’El Hoceïma, il occupera le même poste au quartier Bernoussi (Casablanca) à la place de Mustapha Mahssoune qui, lui, a été relevé de ses fonctions. Le directeur de la Police judiciaire, Jamali Younès, prend de nouvelles fonctions comme préfet de Tanger en remplacement de Saïd Izzou qui devient patron de la Sécurité des Palais. Le chef de Sûreté de Dakhla, Brahim Bensami, va à Laâyoune, alors que le titulaire de ce poste devient patron de la Police judiciaire.
Abdallah Benmansour est nommé chef de Cabinet à la place de Bouchaïb El Khayat qui se voit placer à la tête du Bureau de liaison et protocole. Quant à Abdelaziz Samel, il chapeaute désormais la Direction des ressources humaines qui coiffe pas moins de trois départements : le personnel, la formation/coopération et les services sociaux. La police technique et scientifique est à présent directement rattachée en tant que service au cabinet du directeur général de la DGSN. Son ex-patron, Moulay Driss Alaoui, est promu inspecteur général.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *