Abdelwahed Moutawakill cherche un soutien pour son «option de participation».

Ce qui s’est passé en Turquie a provoqué une excitation sans précédent dans les rangs des islamistes marocains. Le PJD y voit une confortation  de sa thèse non avouée d’arriver au pouvoir en jouant le jeu démocratique jusqu’à avoir la force suffisante pour pouvoir changer la donne constitutionnelle. Pour Al Adl Wal Ihssane, la piste turque conforte dans leur point de vue les porteurs de l’option de la participation politique, à savoir le cercle politique dirigé par Abdelwahed Moutawakill qui cherche discrètement, ces derniers temps, un soutien pour pouvoir imposer son point de vue au sein de la Jamaâ. Moutawakill a frappé à plusieurs portes et attend toujours des réponses à sa requête.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *