Aggravation des peines dans l’affaire de l’évasion de Nini

La Cour d’appel de Kénitra a alourdi jeudi les peines prononcées en première instance contre des fonctionnaires de la prison centrale de la ville, poursuivis dans le cadre de l’affaire de l’évasion de ladite prison du dénommé Mohamed Ouazzani, Alias «Nini». Ainsi, la Cour a porté de 2 à 4 ans de prison ferme la peine prononcée à l’encontre de Miloudi El Akroub et celles prononcées contre Hassan Ghom et Tariq Aariche à deux ans et demi de prison ferme. Les prévenus ont été condamnés en première instance respectivement à 2 ans et 1 an de prison.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *