Algérie : trois personnes assassinées par des islamistes armés

Trois personnes ont été assassinées et une blessée samedi par des groupes islamistes armés dans les régions de Jijel (360 km à l’est d’Alger) et Aïn Defla (160 km à l’ouest), rapportent lundi des journaux d’Alger. Un maire de la localité d’Erraguène, près de Jijel, a été assassiné dans une embuscade tendue par un groupe armé alors qu’il se rendait en voiture dans une caserne de gardes communaux en compagnie d’un officier de l’armée qui a été blessé, selon ces sources.
Deux frères ont été tués par un groupe armé composé d’une vingtaine d’hommes à Tiberkanine, dans la région d’Aïn Defla, selon les mêmes sources. Le même groupe avait attaqué auparavant, à El-Amra, dans la même région, des gardes communaux, tuant trois d’entre eux et en blessant deux, précisent des journaux. En outre, quatre islamistes armés tunisiens ont été arrêtés samedi par les forces de sécurité dans une villa à Baraki, dans la banlieue sud-est d’Alger, selon le quotidien El Khabar. Ces quatre islamistes, qui s’apprêtaient à rejoindre le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) avaient été dénoncés par un homme de ce groupe qui s’était rendu jeudi dernier aux autorités, précise le journal.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *