Belkhadem : l’Algérie a refusé un report de deux semaines du sommet demandé par la Libye

L’Algérie, où devait se tenir mardi et mercredi le septième sommet de l’Union du Maghreb arabe (UMA), s’est opposée à ce qu’il soit retardé de deux semaines, entraînant son report sine die, a indiqué, lundi, le ministre algérien des Affaires étrangères, Abdelaziz Belkhadem. Le ministre libyen des Affaires étrangères, Abderrahmane Chelgham, entendu à huis clos lundi par ses homologues de l’UMA (Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie et Tunisie), avait proposé la date du 6 janvier pour ce sommet, a précisé M. Belkhadem. M. Belkhadem s’est refusé à expliciter les raisons invoquées par la Libye pour justifier ce report. Il a, cependant, laissé entendre qu’elles seraient en rapport avec l’annonce, vendredi, par ce pays de renoncer à développer des armes de destruction massive (ADM). Les autorités libyennes ont fait part de leur décision de se débarrasser de tous les équipements qui pourraient éventuellement conduire à la production d’ADM.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *