Chimère

La «RASD» annonce, dans un communiqué, qu’elle a conclu un accord de coopération technique avec une société d’exploration australo-britanique, Fusion Oil & Gas qui aboutirait à une évaluation détaillée du potentiel du pétrole et du gaz qui existent dans les eaux territoriales du Sahara marocain !! Il faudra plus de seize mois pour achever l’étude exclusive selon laquelle Fusion aura le droit de désigner trois zones pour l’octroi de permis de recherche à l’avenir, et ce à des termes concurrentiels pour la région… «Ces permis, ajoute le communiqué, seront octroyés dans les six mois qui suivront l’adhésion de la RASD à l’Organisation des Nations Unies». Autant dire que ce n’est pas demain la veille que les poules auront des dents… Et puis, on ne sait vraiment pas où la société pourra faire ses prospections dans les «eaux territoriales» d’une république fantôme, sachant que l’Algérie ne dispose pas d’eaux territoriales sur la côte atlantique. Enfin, bon courage quand même !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *