Confusion voulue

Une partie de la presse espagnole n’a rien trouvé de mieux que de s’évertuer à écrire à grands renforts d’articles que le président du gouvernement espagnol n’a jamais signé de plan concernant le dossier du Sahara marocain en guise de réaction à notre dossier paru dans l’édition d’ALM n° 688 du mardi 20 juillet sous le titre “ Sahara marocain : un plan signé Zapatero“. Or, entre un plan signé Zapatero et un plan signé par Zapatero, la différence sémantique est de taille qui change du tout au tout. Une différence que les journalistes aznaristes, qui font feu de tout bois, n’ont pas voulu voir, nourrissant sciemment la confusion sur le sujet pour des considérations apparemment très peu journalistiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *