Daoud El Khamli, le salafiste gaffeur

Daoud El Khamli a été à l’origine d’un précédent assez insolite qui figurera dans les annales des poursuites judiciaires contre les salafistes takfiristes. Il y a deux semaines, la Cour suprême se penchait de nouveau sur son recours et ramenait sa peine de 30 à 2 ans de prison ferme. Lors de la même séance, le salafiste gaffeur n’a rien trouvé de mieux à faire que de s’en prendre à la Cour. Jugé illico, il écope de cinq ans de prison ferme.
Au lieu d’être élargi vu qu’il purgeait sa peine initiale (30 ans) depuis 2003, il devra patienter encore pour quelques années pour purger la totalité de la nouvelle peine.
Daoud El Khamli est un takfiriste pur jus qui ne reconnaît ni l’Etat ni ses lois. Entre autres méfaits, il avait enterré sa mère dans son domicile dans la région de Nador car, pour lui, les cimetières communs seraient une hérésie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *