Début du procès des «Martyres pour le Maroc» en Espagne

Le procès d’un groupe d’islamistes radicaux, inspirés par Al -Qaïda et accusés d’avoir préparé un attentat contre le palais de Justice de Madrid, a débuté lundi dans la capitale espagnole.  Le principal prévenu, Abderrahman Tahiri, alias "Mohamed Achraf" est accusé par le parquet espagnol de "conspiration pour commettre des attentats" et d’"appartenance à une organisation terroriste". L’accusation réclame contre lui 46 ans de prison, peine limitée dans la pratique à 40 ans en Espagne pour les délits liés au terrorisme. Le parquet affirme que cet islamiste radical «s’est institué chef de groupe dans le cadre du salafisme jihadiste prêché par le chef d’Al-Qaïda», Oussama ben Laden.  Mohamed Achraf a tenté, à partir de 2000, de mettre sur pied quatre groupes, baptisés "Martyres pour le Maroc", avec pour objectif de commettre des attentats, recrutant des radicaux dont certains se trouvaient en prison, d’après l’accusation. Figurent également en première ligne sur les bancs des accusés, l’Algérien Abdelkrim Benesmail et Kamara Birahima, cette dernière ayant été chargée d’acquérir les explosifs selon l’accusation. Le premier à répondre aux questions du tribunal a été Mohamed Boukiri accusé de «conspiration» et «appartenance» à un groupe terroriste. Il risque 27 ans de prison.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *