Décryptage : Pour une alliance PAM-PJD à Tanger

Comment sortir la ville de Tanger de la crise communale où elle s’est engouffrée après plusieurs mois de blocages ?
La démission du président du Conseil de la ville, Samir Abdelmoula, et les membres de son bureau appartenant au Parti Authenticité et Modernité (PAM) a mis fin à une situation anormale qui bloquait le fonctionnement ordinaire de la ville et, partant, l’aboutissement de toute initiative visant à assainir son climat politico-économique. Un objectif que plusieurs composantes du Conseil de la ville affirment porter au cœur de leur projet communal. Le PAM comme le PJD disent ne chercher qu’à mettre fin au monopole de la politique locale par les lobbies mafieux toutes branches d’activités confondues. D’autres formations alliées de l’une ou l’autre formation affirment aussi adhérer à ce projet noble et à cette initiative louable. Or, jusqu’à maintenant, les deux clans n’ont pas su se mettre du même côté des tranchées. Ils se tirent dessus et se bloquent malgré le fait qu’ils partagent, spécialement à Tanger, la même ambition, à savoir changer la donne politique communale dans la capitale du détroit. D’où l’idée, émanant de certains observateurs locaux, de l’intérêt pour la ville de voir les deux formations s’associer autour de ce projet. Loin des disparités idéologiques qui peuvent les séparer, les deux formations se rejoignent, affirme-t-on de part et d’autre, dans la volonté de travailler dans l’intérêt du citoyen en assainissant la pratique communale. Si, à Tétouan, l’expérience a montré, jusqu’à ce jour, que l’association communale entre l’USFP et le PJD a donné de bons résultats, il serait peut-être intéressant de tester une alliance communale entre le PAM et le PJD dans une grande ville comme Tanger, du moment que la plate-forme commune de travail existe, à savoir l’assainissement de la politique communale et sa construction sur de nouvelles bases. Sinon, si les deux partis campent sur leurs positions respectives, ils ne feront que permettre aux profiteurs de tous bords d’entrer en jeu et parasiter la volonté de rompre avec les pratiques communales malhonnêtes et, parfois même, mafieuses.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *