Des forums pour la participation politique

Le secrétariat d’Etat à la Jeunesse lance une nouvelle session du programme forums pour jeunes. Pour cette sixième édition, apprend-on au SECJ, près de 2.000 forums organisés à travers le Royaume porteront sur les jeunes et la participation politique.
«Ces forums partent de la nouvelle politique du département et qui vise à doter les jeunes Marocains des clés d’une citoyenneté mûre et responsable», annonce-t-on au département de Mohamed El Gahs, de manière à habiliter cette catégorie de la population à jouer pleinement son rôle dans les dynamiques politique, sociale et économique du pays.
Ces forums ambitionnent de fournir un effort pédagogique pour une meilleure implication des jeunes en partenariat avec les autres acteurs publics, la société civile et les médias.
Pour le SECJ, cette initiative vient également renforcer le rôle de l’Institut national de la jeunesse et de la démocratie, créé récemment pour servir d’école pour faire connaître les institutions du pays à travers des sessions de formation et des publications intéressant la jeunesse.
Pour le lancement de ces forums, le SCEJ a adopté une approche participative consistant à impliquer le maximum de partenaires dans cette nouvelle opération. Il a ainsi été décidé de constituer des commissions provinciales pour gérer ces forums en collaboration avec les représentations des organisations politiques des jeunes, des acteurs associatifs et d’une palette d’académiciens. C’est également à ces commissions qu’incombe la tâche d’arrêter les programmes de ces forums (ateliers, conférences et tables rondes) avec une priorité aux techniques de participation politique : modes de scrutin, manière de voter…
La finalité, note-t-on au SECJ, est de parvenir à l’organisation de 2.000 forums et surtout de pouvoir établir un rapport de synthèse de ces travaux qui servira de contribution des jeunes à l’enrichissement du débat public autour de la politique et de la démocratie.
Interrogé par ALM sur un éventuel chevauchement entre l’initiative de son département, Mohamed El Gahs affirme que ces forums font partie, depuis plusieurs années, des activités programmées par le SECJ. «Et tant mieux si cela aidera à orienter plus de jeunes vers les urnes», ajoute M. El Gahs.
Début 2003, et suite au discours royal annonçant la révision de l’âge de vote, le secrétariat d’Etat chargé de la Jeunesse avait lancé, sur plus d’un mois, des forums nationaux sur la politique et les jeunes, mais aussi une large campagne nationale de sensibilisation et d’explication visant cette catégorie de la population. Au début de 2006, le SECJ a mis en place un Institut national de la jeunesse et de la démocratie. Ce centre est dédié à l’éducation à la démocratie, ses valeurs et ses institutions comme consécration évoluée de l’option démocratique du Royaume.
Ce centre organise des sessions de formation, colloques et conférences au profit des organisations des jeunesses démocratiques du pays.
Ecole de la citoyenneté, cet institut fournira ses prestations aux jeunesses des partis politiques selon les besoins exprimés par ces dernières et grâce à une série de partenariats conclus avec des organismes internationaux comme les fondations représentées au Maroc.

Renseignements pratiques
Tél : 037 68 09 22-23-24
URL : www.secj.gov.ma

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *