élections législatives : Les réseaux sociaux guetteront les fraudeurs

Pour la première fois au Maroc, le suivi des fraudes électorales se fera via les nouvelles technologies de l’information. L’OMDH (Organisation marocaine des droits humains) a initié au niveau national une nouvelle approche de l’observation des élections via l’utilisation d’une plate-forme électronique. Cette possibilité donnera à tous les citoyens et observateurs l’occasion pour signaler et visualiser des incidents, des dysfonctionnements ou violations liés à l’opération électorale par différents moyens technologiques, à savoir le SMS, l’e-mail et autres moyen comme les réseaux sociaux à l’instar de Twitter ou Facebook.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *