Fès : sept adlistes portent plainte contre la police

Les familles de sept membres d’Al Adl wal Ihssane, arrêtés dernièrement à Fès, ont annoncé mercredi soir à Rabat «avoir porté plainte contre la police pour torture pendant leur garde à vue», selon l’AFP. «Ces militants ont déposé lundi par le biais de leurs avocats une plainte contre la brigade nationale de la police judiciaire parce qu’ils ont été torturés. Leurs aveux ont été extirpés sous la violence», a déclaré l’un de leurs avocats, Mohamed Aghannaje lors d’une conférence de presse à Rabat, selon la même source. Les sept islamistes ont été arrêtés le 28 juin dernier après qu’un avocat de Fès, Mohamed El Ghazi ait porté plainte contre eux pour «enlèvement et violence».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *