Gaza : Préparatifs palestiniens

"Nous nous préparons aux niveaux administratif et sécuritaire pour prendre tout en main et contrôler les terres" qui seront évacuées par Israël, a déclaré le Premier ministre, Ahmad Qoreï, à l’issue de la réunion à Gaza. Selon lui, l’Autorité palestinienne "prendra le contrôle de toutes les terres et toutes les demandes concernant des propriétés privées seront examinées par un tribunal spécial".
M. Qoreï a averti que "toute transaction portant sur l’achat par des Palestiniens ou des parties tierces des terres qui seront évacuées ou sur lesquelles sont construites des colonies sera considérée comme illégale". Le Cabinet a examiné plusieurs rapports préparés par des Commissions ministérielles sur les mesures prises ou à prendre par l’Autorité palestinienne dans la perspective du retrait israélien, selon une source officielle. Les rapports portent notamment sur les moyens de protéger les colonies après leur évacuation, le contrôle des points de passage, la construction d’un port et la réhabilitation de l’aéroport de Gaza. Relier la bande de Gaza à la Cisjordanie par un "passage sûr" après le retrait israélien fait également partie des dossiers en cours d’examen. Lundi, M. Abbas avait assuré que les Services de sécurité palestiniens empêcheraient d’éventuels pillages des biens, notamment les colonies juives, qui seront laissés après le retrait israélien. "Gaza et les colonies sont les biens du peuple palestinien et nous sommes engagés à les protéger. Il faut qu’ils soient protégés et utilisés pour le bien du peuple palestinien", a-t-il dit lors d’une conférence de presse à Gaza. Empêcher "les pillages et protéger les biens font partie des responsabilités de l’Autorité palestinienne". Israël et les Palestiniens ont amorcé la semaine dernière une coopération sur le retrait de la bande de Gaza avec une série de rencontres consacrées à ce dossier entre hauts responsables des deux bords. "Si l’Autorité palestinienne est disposée à coordonner, il y aura une coordination. Sinon, je sais que (le Premier ministre israélien) Ariel Sharon est déterminé à appliquer le plan de désengagement sans coordination", a déclaré le président israélien, Moshé Katzav, dans une interview publiée mardi par le quotidien «Jerusalem Post». M. Abbas se trouvait toujours à Gaza où il a décoré plusieurs chefs des services de sécurité, après les avoir mis à la retraite dans le cadre d’une réorganisation de l’appareil sécuritaire. Le ministre israélien de la Défense, Shaoul Mofaz, a affirmé que les mesures prises par M. Abbas allaient "dans la bonne direction". "J’ai l’impression que les mesures prises par Abou Mazen (M. Abbas) vont dans la bonne direction, mais leur rythme est très lent. Les résultats qu’auront ces mesures seront encore plus lents à voir", a déclaré M. Mofaz à la radio publique. Il a estimé qu’il fallait "donner une chance" au processus de paix bien qu’il juge insuffisants les progrès réalisés jusqu’à présent dans le domaine de la sécurité. "Nous devons encore donner une chance à ce processus parce que les intentions d’Abou Mazen vont dans la bonne direction. Mais cela n’est pas suffisant, nous devons voir des résultats", a-t-il dit. "Les Palestiniens savent que nous attendons des résultats, mais cela devrait probablement prendre un certain temps, les Palestiniens se donnent trop de temps", a ajouté M. Mofaz.

Adel Zaanoun (AFP)

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *