Grippe aviaire : Réunion de crise

Le Premier ministre, Driss Jettou, a convoqué, hier mardi, plusieurs ministres et hauts responsables pour une réunion de haut niveau dédiée à la grippe aviaire. Selon une source de la Primature, cette réunion, programmée dans la soirée de mardi, devait être consacrée à l’étude des derniers développements sur la scène internationale et notamment les récents cas détectés dans des pays proches d’Europe et d’Afrique. Cela passera notamment par l’examen des derniers rapports en la matière de la FAO, de l’OMS et de l’OIE (Organisation internationale des épizooties). Une autre source affirme que les récentes et multiples découvertes d’oiseaux morts (par centaines) dans certaines régions du Maroc ne seraient pas étrangères à la tenue de cette réunion présidée par Driss Jettou, en présence des titulaires des portefeuilles de l’Agriculture, de la Santé, de l’Intérieur, de la Communication, des Eaux et Forêts, ainsi que des représentants de la santé militaire.
Il aurait été question aussi d’étudier l’état d’avancement du plan national de riposte, un plan qualifié d’"évolutif" et de "dynamique", mais aussi de passer en revue les plans sectoriaux et renforcer la coordination entre l’ensemble des intervenants. Selon des sources au sein des départements concernés par le suivi de ce plan national de riposte, le Maroc peaufine son plan par l’acquisition de stocks de vaccins nécessaires, mais aussi de matériel devant servir aux analyses et à l’accompagnement. C’est au cours de ce genre de réunions de haut niveau, indique une source gouvernementale, qu’est prise, par exemple, la décision d’interdire l’importation de volailles de tel ou tel autre pays affectées par la grippe aviaire. Cette réunion est la troisième du genre et intervient à une vingtaine de jours d’une réunion similaire présidée par le Premier ministre. Des réunions, ajoute une autre source, sont tenues à une fréquence quotidienne par des départements directement concernés. Le Maroc, selon l’"échelle" retenue mondialement, en est encore à la phase 3. La quatrième est celle qui correspond à la découverte de volailles affectées par le H5N1, alors que la cinquième intervient avec la découverte de cas de grippe aviaire d’origine animale chez l’homme. La sixième, hautement critique, arrive quand est constaté un cas de transmission de la grippe aviaire d’homme à homme.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *