La Bourse de Casablanca a fait bonne impression auprès de «The Economist Intelligence Unit».

La Bourse de Casablanca a fait bonne impression auprès du think-tank britannique, The Economist Intelligence Unit (EIU). La place casablancaise a fait montre, durant les dix premiers mois de l’année en cours, d’une reprise claire après deux années de déclin, indique l’EIU, dans son rapport du mois de novembre sur le Maroc. La capitalisation du marché financier marocain a, quant à elle, augmenté de 8,6% pour totaliser 553 milliards DH à la fin du mois d’octobre, indique l’EIU, soulignant que les grandes compagnies opérant dans les secteurs bancaire, d’assurance, du bâtiment, de l’agroalimentaire, de l’immobilier et des télécommunications ont réalisé d’importants taux de croissance oscillant entre 8 % pour l’immobilier et 38% pour le bâtiment. Le think-tank britannique, qui a rappelé la décision du groupe tunisien Ennakl automobiles d’opter pour une introduction en Bourse casablancaise, a relevé que ce genre d’initiatives vise à promouvoir l’intégration des marchés financiers de la région nord-africaine, où la Bourse de Casablanca ambitionne de s’imposer comme le principal centre financier.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *