La circoncision réduit de 50 % le risque de contracter le sida

Les travaux du chercheur canadien Stephen Moses de l’Université du Manitoba sur la propagation du sida ont été cités par le célèbre magazine Time parmi les 10 avancées les plus importantes en médecine en 2007. M. Moses et son équipe de chercheurs américains et kenyans ont conclu que la circoncision réduit de 50 % le risque de contracter le virus chez les hommes. Le Dr Moses affirme que la circoncision n’est pas un remède contre le VIH, mais qu’elle peut aider à diminuer la propagation de l’infection. Selon le Time, il s’agit de la deuxième découverte en importance en médecine en 2007, après le nouveau vaccin contre la grippe aviaire approuvé récemment par les autorités américaines. Parmi les autres découvertes, le magazine cite notamment un nouveau test qui permet aux chirurgiens de savoir, au cours d’une opération, si le cancer du sein s’est propagé, ainsi qu’un nouveau médicament, appelé Lyrica, qui vient d’être approuvé pour traiter la fibromyalgie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *