La Cour de cassation maintient la suspension de peine de Maurice Papon

La Cour de cassation a maintenu jeudi la suspension de l’exécution de peine de Maurice Papon, 92 ans. Secrétaire général de la préfecture de la Gironde sous l’occupation, Maurice Papon a été condamné à 10 ans de réclusion criminelle le 2 avril 1998 pour complicité de crimes contre l’humanité. La Cour a suivi les conclusions de son avocat général, Louis Di Guardia qui avait déclaré ne pouvoir s’empêcher « de penser que le pourvoi a été davantage provoqué par la nature des faits plutôt que par quelque doute sur la rectitude de l’arrêt de la Cour d’appel ». Le 24 janvier, M. Papon a été convoqué par un juge d’application des peines qui a désigné trois experts médicaux pour examiner son état de santé actuel et envisager une réincarcération en cas d’amélioration.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *