La proposition d’autonomie, « un pas important » accompli par le Maroc

Le Pr Aymeric Chauprade, de la prestigieuse Université française La Sorbonne, a souligné, mardi à New York, que la proposition d’autonomie pour la région du Sahara constitue "Un pas important" accompli par le Maroc. «Il ne faudrait pas se tromper sur le sens de cette proposition" car il ne s’agit pas "d’une idée trouvée à la hâte pour faire preuve de bonne volonté», a déclaré le Pr Chauprade, qui intervenait devant la quatrième commission de l’Assemblée générale de l’ONU. Et de préciser que c’est "le résultat d’années d’efforts déployés par le Royaume pour le développement de ses provinces du Sud et de la confiance qui y est maintenant établie".  Il ne s’agit pas non plus «d’une concession" faite au polisario, "mouvement qui ne saurait représenter les Sahraouis, mais un progrès voulu pour les Sahraouis, pour leur permettre de trouver le juste équilibre entre leur marocanité et leur particularisme identitaire», a ajouté ce spécialiste de la géostratégie, notant que "cet aboutissement s’inscrit, d’ailleurs plus généralement, dans le vaste processus de modernisation démocratique du Maroc qui touche la province sahraouie comme l’ensemble du pays".

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *