La saison politique 2010-2011 s’annonce très chaude pour le gouvernement marocain qui devra faire face à une escalade dans l’hostilité des adversaires du Royaume.

Cette année sera marquée par la sortie de rapports internationaux d’organismes comme Human Rights Watch, Amnesty International, Reporters sans frontières, etc. qui feront le bilan de la saison 2009-2010 sans doute influencés par des évènements qu’a connus le Maroc dont l’affaire Aminatou Haidar, par exemple. Des services algériens, espagnols et leurs relais français préparent déjà des mécanismes médiatiques et politiques tant à l’intérieur qu’à l’extérieur pour exploiter lesdits rapports. Le gouvernement travaille-t-il déjà sur une contre-offensive médiatique pour contrecarrer cette campagne ?

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *