La santé et l’enseignement

« Il faut prendre en main le secteur de la santé comme nous l’avions fait pour l’enseignement après l’indépendance ». Ce propos est extrait du discours de circonstance prononcé par l’Istiqlalien M’Hamed Douiri, président de la région Fès-Boulemane à l’occasion de la visite lundi 16 février du ministre de la Santé Mohamed Cheikh Biyadillah dans la capitale spirituelle du pays pour s’enquérir de l’état d’avancement du plan de mise à niveau de la santé dans la région.
M. Douiri entendait par “nous“ le parti de l’Istiqlal qui, au jugé de la situation de l’enseignement au Maroc, s’en est véritablement bien occupé au point d’afficher une santé insolente…

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *