L’adhésion de l’Algérie à l’OMC reste bloquée

L’adhésion de l’Algérie à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) reste bloquée, Alger, estimant avoir fourni le «maximum d’efforts» pour y accéder, se refuse à faire des concessions supplémentaires, rapporte lundi la presse locale. «L’Algérie estime avoir donné le maximum d’efforts pour son accession à l’OMC», a déclaré le ministre algérien du Commerce, El Hachemi Djaâboub, lors d’une conférence de presse, dimanche 21 décembre à Alger, indiquant que son pays a été destinataire en octobre dernier de 96 requêtes, dont 63 émanent des Etats-Unis et 33 de l’Union européenne. Les points de discorde concernent sept domaines, à savoir les prix du gaz, l’importation de véhicules d’occasion, les subventions aux exportations, la taxe interne de consommation, le droit de pratiquer le commerce extérieur pour les non-résidents, la non divulgation des informations protégées dans le domaine du médicament et l’annulation de la cession des terres. Il a souligné que la réponse à ces questions est dans sa phase finale et le Comité gouvernemental en charge du dossier devra se réunir pour finaliser les réponses et demander une date pour la prochaine réunion avec les pays membres de l’OMC auteurs des 96 requêtes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *