L’Algérie responsabe des violations des droits de l’Homme à Tindouf

L’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’Office des Nations unies à Genève, Omar Hilale a affirmé, lundi, que l’Algérie assume une lourde responsabilité en ce qui concerne les violations des droits de l’Homme qui se poursuivent dans les camps de Tindouf, soulignant que ces camps sont devenus une négation des droits de l’Homme. Intervenant au titre du débat général sur le point 3 relatif à la promotion et la protection de tous les droits de l’Homme, M. Hilale a indiqué que le Maroc ne saurait oublier les milliers de ses citoyens séquestrés, depuis plus de trente ans, à Tindouf, au Sud de l’Algérie, et qui sont privés de leurs droits humains les plus élémentaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *